Présentation / Actualités Recherche Tableaux de bord Approche nationale FAQ Glossaire Liens Contactez-nous

Base de données BASOL sur les sites et sols pollués
(ou potentiellement pollués) appelant
une action des pouvoirs publics, à titre préventif ou curatif

Région : Grand Est
Département : 57
Site BASOL numéro : 57.0132
Situation technique du site : Site nécessitant des investigations supplémentaires Site nécessitant des investigations supplémentaires
Date de publication de la fiche : 28/10/2017
Auteur de la qualification : DREAL cellule SSP - SPR

Localisation et identification du site
Nom usuel du site : LA PLATINERIE

Localisation  :
Commune : Hayange
Arrondissement :
Code postal : - Code INSEE : 57306 (15 135 habitants)
Adresse :
Lieu-dit :
Agence de l'eau correspondante : Rhin-Meuse
Code géographique de l'unité urbaine : 57601 : Thionville (130 922 habitants)


Géoréférencement :

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT93 923031 6918666 Autre Centroïde du site

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT II ETENDU

Parcelles cadastrales :

Cadastre Section cadastrale N° de parcelle Précision parcellaire Source documentaire Observations
Nom Arrondissement Date
Hayange 02/12/2008 15 33 Parcellaire parfait actuel BD Parcellaire vecteur
Hayange 02/12/2008 15 190 Contour hors parcellaire ? BD Parcellaire vecteur Parcelle coupée
Hayange 02/12/2008 15 191 Parcellaire parfait actuel BD Parcellaire vecteur

Plan(s) cartographique(s) :

Responsable(s) actuel(s) du site : EXPLOITANT (si ICPE ancienne dont l'exploitant existe encore ou ICPE en activité)

Nom : ARCELORMITTAL FRANCE
   il s'agit D'UN EXPLOITANT ANTERIEUR

Qualité du responsable :
PERSONNE MORALE PRIVEE



Caractérisation du site à la date du 27/10/2017

Description du site :
Le site de la platinerie est un ancien site de transformation de fer blanc comportant notamment des installations de décapage, d'étamage, de traitements thermiques et de découpe du métal.

La platinerie a été exploitée avec certitudes à partir du XIXème siècle jusqu'en 1938, il n'a pas été possible de retracer l'historique complet de ce site.

Le site est aujourd'hui à l'état de friche et commence à être végétalisé, les fondations des anciens bâtiments sont encore visibles et les sols sont globalement recouverts d'une dalle bétonnée.
La Fensch le traverse dans une canalisation souterraine.
Le site est hors zone d'influence de captage AEP.

 

Description qualitative :
Le site de LA PLATINERIE repose sur les alluvions récentes de la FENSCH. Le contexte hydrogéologique est caractérisé par la FENSCH qui traverse le site par busage. Elle prend sa source à FONTOY et se jette dans la MOSELLE, en rive gauche, après être passée sous le site sidérurgique de FLORANGE.

Différentes études ont été réalisées sur le site :

- Etude LECES RC/L 9711 réalisée en mai 2004 – Etape A du diagnostic initial de LA PLATINERIE de HAYANGE ;
- Etude LECES RC/L 10287 réalisée en mars 2005 – Etape B du diagnostic initial et évaluation simplifiée des risques de l’ancienne PLATINERIE de HAYANGE ;
- Etude LECES RC 12089 réalisée en septembre 2006 – Friche de LA PLATINERIE de HAYANGE – Diagnostic approfondi et Evaluation Simplifiée des Risques ;
- Etude Séchaud Environnement RC/L 11414 réalisée en janvier 2006 – Etude hydrogéologique et hydraulique – Validation du projet d’aménagement du site.

Dans ce cadre, les installations ou zones de stockages potentiellement polluantes ont été identifiées :

- la zone de cisailles à largets ;
- la zone de cisailles à tôles ;
- la zone de rectifieuses de cylindres ;
- la zone de trains à chaud ;
- la zone du gazogène et de la décaperie « Buttner » ;
- la zone de stockage de la cuve à fuel à l’est de la friche en limite de propriété ;
- la zone de la sous-station électrique.

Il est important de noter que les Hauts-Fourneaux du PATURAL situés à proximité constituent une source de pollution externe par retombées de poussières métalliques.


D’une manière générale, les terrains présents au niveau de LA PLATINERIE sont les suivants :

- couverture superficielle de quelques centimètres à quelques décimètres (béton, macadam, bois, ballast, remblais, décombres de démolition, laitier cristallisé, terre végétale) ;
- en profondeur, argile silteuse à sableuse ocre passant par une argile brune à verte, localement sableuse.

Les investigations réalisées en 2005 ont consisté en des prélèvements et analyses d’échantillons correspondant au sol et aux remblais sidérurgiques du site. Les autres milieux (eaux souterraines et eaux superficielles notamment) n’ont fait l’objet d’aucune reconnaissance, compte tenu de l’absence de transfert et/ou de cibles potentielles, selon la méthodologie de gestion des sites et sols pollués en vigueur à l’époque.

Une reconnaissance de la qualité des sols a été réalisée sur la base de 10 sondages à la pelle mécanique répartis au droit ou au voisinage des sources potentielles de pollution précitées.

Les éléments et substances recherchées sont les suivants :

- métaux (As, Cd, Cr, Cu, Ni, Pb, Sn et Zn) ;
- hydrocarbures totaux ;
- HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques) ;
- PCB (polychlorobiphényles).

Les analyses réalisées ont mis en évidence des teneurs en métaux (Cr, Cu, Pb, As, Zn, Sn notamment) et hydrocarbures totaux supérieures au fond géochimique local tel que défini dans le rapport du BRGM référencé BRGM/RP-50158-FR de juin 2000.

De plus, un impact en PCB est constaté dans les sols à proximité de la station électrique et un impact en HAP (benzo(a)pyrène notamment) est constaté au niveau de la cuve de fioul.

Une Evaluation Simplifiée des Risques (ESR) a été réalisée en considérant l’usage futur du site envisagé, à savoir, la création d’une place et d’une gare routière présentant quelques espaces verts.

Elle n’a pris en compte que les risques liés à la présence de cuivre, de plomb, d’hydrocarbures totaux et de PCB dans les sols de la friche. (Cuivre sur la totalité de la friche et les autres paramètres sur seulement une partie de la friche, en fonction des sondages au niveau desquels ces paramètres ont été mis en évidence à des teneurs supérieures aux valeurs guides considérées à l’époque).

Dans le scénario d’usage futur étudié, les sols seront a priori couverts (enrobé routier et localement par de la terre végétale au niveau des espaces verts). Les autres milieux n’ont pas été retenus, car selon l’étude :

- aucun usage des eaux souterraines n’est recensé ou il n’y a pas de relation hydraulique avec les captages présents dans le secteur d’étude,
- aucun usage des eaux superficielles n’est recensé ou aucun risque de transfert des polluants vers la Fensch (busée au niveau du site) n’est identifié.

Sur la base du scénario d’occupation future du site, les sols sont rangés dans la classe des milieux nécessitant une surveillance (pour les paramètres pris en compte).

L’étude recommande donc de :

- mettre en place des servitudes afin de réglementer ou d’interdire tout type de travaux susceptibles de remettre en surface les zones concernées ;
- curer les secteurs pollués par les hydrocarbures (trains à chaud, station électrique, cuve à fioul notamment) et les PCB (station électrique) afin de réduire les risques résiduels.

En septembre 2006, des investigations complémentaires de sols ont été réalisées. 32 sondages complémentaires, d’une profondeur moyenne de 2 m, ont été réalisés au niveau des sources potentielles de pollution précitées. Les paramètres analysés sont les mêmes que ceux analysés lors de la campagne de prélèvements de 2004.

Une faible odeur d’hydrocarbures a été détectée dans les remblais au niveau du train à chaud.

Les investigations réalisées mettent en évidence :

- une contamination diffuse des sols (couverture superficielle notamment mais également en certains points des argiles) en métaux (As, Cd, Cr, Cu ; Sn, Ni, Pb et Zn) ;
- des teneurs en hydrocarbures supérieures au fond géochimique local défini dans le rapport du BRGM référencé BRGM/RP-50158-Fr de juin 2000, notamment dans les remblais au niveau de la cisaille à largets, de la cisaille à tôles, de la rectifieuse à cylindres, du train à chaud, de la station électrique et des cuves à fioul ;
- des HAP dans les remblais de la cisaille à largets et de la cuve à fioul notamment ;
- des PCB dans les remblais de la station électrique.

Une nouvelle Evaluation Simplifiée des Risques (ESR) a été réalisée pour le milieu sol pour les scénarii suivants :

- Scénario 1 : usage industriel en tenant compte de la présence de sol bétonné et de moins de 50 adultes avertis ;
- Scénario 2 : usage industriel en tenant compte de la suppression de la couverture bétonnée et de présence de moins de 50 adultes avertis ;
- Scénario 3 : usage sensible en tenant compte de la suppression de la couverture bétonnée et de l’implantation d’un groupe scolaire, comportant une population comprise entre 50 et 250 personnes sensibles (adultes et enfants non avertis).

Pour chacune des zones individualisées, l’ESR a été réalisée pour les éléments chimiques présentant des teneurs, même ponctuelles, supérieures aux valeurs guides considérées :

- cisaille à largets (zone 1) : cuivre, plomb, benzo(a)pyrène ;
- cisaille à tôles (zone 2) : cuivre et plomb ;
- rectifieuse à cylindres (zone 3) : chrome et cuivre ;
- train à chaud (zone 4) : cuivre, plomb, hydrocarbures totaux ;
- cuves à fioul (zone 5) : cadmium, zinc, hydrocarbures totaux ;
- station électrique (zone 6) : cadmium, cuivre, plomb, zinc, PCB ;
- étamerie (zone 7) : arsenic et cuivre.

Aucune source de pollution n’a été mise en évidence au niveau des gazogènes.

Il apparaît que :

- quelque soit le scénario considéré, la zone des gazogènes est rangée dans la classe des sites dits « banalisables » pour le milieu sol ;
- pour le scénario 1, toutes les zones du site sont rangées dans la classe des sites dits « banalisables » ;
- pour le scénario 2, les zones 2-3-4 et 7 sont rangées dans la classe des sites dits « banalisables » et les zones 1, 5 et 6 sont rangées dans la classe des sites nécessitant une surveillance ;
- pour le scénario 3 :
o la zone 7 est rangée dans la classe des sites dits « banalisables » ;
o les zones 2-3-4-5-6 sont rangées dans la classe des sites nécessitant une surveillance ;
o la zone 1 est rangée dans la classe des sites nécessitant un diagnostic approfondi du fait de teneurs en plomb élevées dans les sols.

A l’issue de cette étude, il est recommandé, quelque soit l’usage futur du site, que les terres du site soient isolées pour éviter le contact direct avec l’homme.

Enfin, dans le cadre de la politique régionale de traitement des friches industrielles, la commune de HAYANGE a sollicité l’intervention de l’Etablissement Public Foncier de Lorraine pour le site de l’ancienne PLATINERIE afin d’élaborer un projet de requalification compatible avec les contraintes environnementales.

La réhabilitation paysagère du site comporterait les éléments d’aménagements suivants :

- une esplanade pour manifestations festives ;
- un parking ;
- des espaces verts sillonnés de cheminements pédestres ;
- la mise à ciel ouvert de la FENSCH, actuellement busée sur l’emprise du site.

Une étude hydrogéologique a donc été réalisée en janvier 2006 afin de statuer sur la recevabilité de ce projet d’aménagement et plus particulièrement d’évaluer l’impact potentiel des pollutions constatées des sols sur la FENSCH à ciel ouvert.

Elle a mis en évidence que :

- la FENSCH est identifiée comme un milieu vulnérable, pouvant potentiellement nuire à la santé humaine, en cas de transfert de polluant des sols de l’usine vers le réseau de surface, sans aménagement particulier ;
- la nappe alluviale a été identifiée comme très vulnérable vis-à-vis de ce projet de mise à ciel ouvert de la FENSCH, compte tenu de son comportement hydraulique : la nappe alluviale est libre, peu profonde, présentant un terrain aquifère à porosité d’interstices, donc très perméable.

Des mesures complémentaires de remise en état ont été imposées à l'ancien exploitant par arrêté préfectoral du 18/04/2012.


Description du site

Origine de l'action des pouvoirs publics : AUTRE


Origine de la découverte :

Recherche historique Travaux
Transactions Dépôt de bilan
cessation d'activité, partielle ou totale Information spontanée
Demande de l'administration Analyse captage AEP ou puits ou eaux superficielles
Pollution accidentelle Autre :

 

Types de pollution :

Dépôt de déchets Dépôt aérien
Dépôt enterré Dépôt de produits divers
Sol pollué Nappe polluée
Pollution non caractérisée

 

Origine de la pollution ou des déchets ou des produits :

Origine accidentelle
Pollution due au fonctionnement de l'installation
Liquidation ou cessation d'activité
Dépôt sauvage de déchets
Autre



Activité : Sidérurgie, métallurgie, coke
Code activité ICPE : J


Situation technique du site
Evénement Prescrit à la date du Etat du site Date de réalisation
Evaluation simplifiée des risques (ESR)    Site en cours de traitement, objectifs de réhabilitation et choix techniques définis ou en cours de mise en oeuvre  14/09/2005 
Diagnostic approfondi    Site nécessitant des investigations supplémentaires   



Rapports sur la dépollution du site : Aucun document n'a été transféré pour le moment.


Caractérisation de l'impact

Déchets identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de déchets) :

Déchets non dangereux
Déchets dangereux
Déchets inertes

Produits identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de produits) :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Substances radioactives
Plomb (Pb) Sélénium (Se)
Solvants halogénés Solvants non halogénés
Sulfates TCE (Trichloroéthylène)
Zinc (Zn)
Autres :

Polluants présents dans les sols :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les sols :
Aucun

Polluants présents dans les nappes :

Aluminium (Al) Ammonium
Arsenic (As) Baryum (Ba)
BTEX Cadmium (Cd)
Chlorures Chrome (Cr)
Cobalt (Co) Cuivre (Cu)
Cyanures Fer (Fe)
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les nappes :
Aucun

Polluants présents dans les sols ou les nappes :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Sulfates
TCE (Trichloroéthylène) Zinc (Zn)
Autres :

Risques immédiats :

Produits inflammables
Produits explosifs
Produits toxiques
Produits incompatibles
Risque inondation
Risque inondation
Fuites et écoulements
Accessibilité au site

Importance du dépôt ou de la zone polluée :

Tonnage (tonne) : 0
Volume (m3) : 0
Surface (ha) : 3.2

Informations complémentaires :
Aucune

Environnement du site

Zone d'implantation :
Habitat : DENSE
Industrie : LOURDE

 

 

Hydrogéologie du site  :

Absence de nappe.

Présence d'une nappe.

Utilisation de la nappe :
Aucune utilisation connue
A.E.P.
Puits privés
Agriculture, industries agroalimentaires
Autres industries
Autre :

 

 

Utilisation actuelle du site :

Site industriel en activité.

Site industriel en friche.

Site ancien réutilisé

 

 

Impacts constatés :
Captage AEP arrêté (aduction d'eau potable)
Teneurs anormales dans les eaux superficielles et/ou dans les sédiments
Teneurs anormales dans les eaux souterraines
Teneurs anormales dans les végétaux destinés à la consommation humaine ou animale
Plaintes concernant les odeurs
Teneurs anormales dans les animaux destinés à la consommation humaine
Teneurs anormales dans les sols
Santé
Sans
Inconnu
Pas d'impact constaté après dépollution




Surveillance du site

Milieu surveillé  :
Eaux superficielles, fréquence (n/an) :
Eaux souterraines, fréquence (n/an) :

 

Etat de la surveillance :
Absence de surveillance justifiée
Raison : Autre

Surveillance différée en raison de procédure en cours
Raison :

Début de la surveillance :
Arrêt effectif de la surveillance :

Résultat de la surveillance à la date du  :  

Résultat de la surveillance, autre :


Restrictions d'usage et mesures d'urbanisme

Restriction d'usage sur :
L'utilisation du sol (urbanisme)
L'utilisation du sous-sol (fouille)
L'utilisation de la nappe
L'utilisation des eaux superficielles
La culture de produits agricoles

Un changement d'usage est envisagé sur ce site :
Zone résidentielle
Zone agricole
Zone naturelle
Espaces verts accueillant du public
Équipements sportifs
Commerce, artisanat
Parking
École
Autres établissements recevant du public
Si autre :


Mesures d'urbanisme réalisées :
Servitude d'utilité publique (SUP)
Date de l'arrêté préfectoral :

Porter à connaissance risques, article L121-2 du code de l'urbanisme
Date du document actant le porter à connaissance risques L121-2 code de l'urbanisme :

Restriction d'usage entre deux parties (RUP)
Date du document actant la RUP :

Restriction d'usage conventionnelle au profit de l'Etat (RUCPE)
Date du document actant la RUCPE :

Projet d'intérêt général (PIG)
Date de l'arrêté préfectoral :

Inscription au plan local d'urbanisme (PLU)

Acquisition amiable par l'exploitant

Arrêté municipal limitant la consommation de l'eau des puits proche du site


Informations complémentaires :


Traitement effectué

Mise en sécurité du site
  Interdiction d'accès
  Gardiennage
  Evacuation de produits ou de déchets
  Pompage de rabattement ou de récupération
  Reconditionnement des produits ou des déchets
 Autre :

 

Traitement des déchets ou des produits hors site ou sur le site
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Confinement sur site
  Physico-chimique
  Traitement thermique
 Autre :

 

Traitement des terres polluées
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Traitement biologique
  Traitement thermique
  Excavation des terres
  Lessivage des terres
  Confinement
  Stabilisation
  Ventilation forcée
  Dégradation naturelle
 Autre :

 

Traitement des eaux
Rabattement de nappe
Drainage
Traitement :
Air stripping
Vapour stripping
Filtration
Physico-chimique
Biologique
Oxydation (ozonation...)
Autre :

Imprimer la fiche Pour tout commentaire Contactez-nous