Présentation / Actualités Recherche Tableaux de bord Approche nationale FAQ Glossaire Liens Contactez-nous

Base de données BASOL sur les sites et sols pollués
(ou potentiellement pollués) appelant
une action des pouvoirs publics, à titre préventif ou curatif

Région : Nouvelle-Aquitaine
Département : 33
Site BASOL numéro : 33.0228
Situation technique du site : Site traité avec surveillance, travaux réalisés, surveillance imposée par AP ou en cours (projet d'AP présenté au CODERST) Site traité avec surveillance, travaux réalisés, surveillance imposée par AP ou en cours (projet d'AP présenté au CODERST)
Date de publication de la fiche : 06/01/2018
Auteur de la qualification : DREAL UT Gironde - Bordeaux/Cellule Risques Accidentels

Localisation et identification du site
Nom usuel du site : CARAUTOROUTES

Localisation  :
Commune : Pondaurat
Arrondissement :
Code postal : - Code INSEE : 33331 (372 habitants)
Adresse : Aires de Bazadais Nord et Sud
Lieu-dit :
Agence de l'eau correspondante : Adour-Garonne
Code géographique de l'unité urbaine : 33000 : (229 862 habitants)


Géoréférencement :

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT93 454714 6386663

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT II ETENDU 407200 1951300 Autre

Parcelles cadastrales :

Cadastre Section cadastrale N° de parcelle Précision parcellaire Source documentaire Observations
Nom Arrondissement Date
Pondaurat 16/11/2017 AC 4 Parcellaire parfait actuel cadastre.gouv.fr

Plan(s) cartographique(s) :

Responsable(s) actuel(s) du site : EXPLOITANT (si ICPE ancienne dont l'exploitant existe encore ou ICPE en activité)
plan-cartographique-33.0228--1.png: Info parcelle

Nom : CARAUTOROUTES
   il s'agit DU DERNIER EXPLOITANT

Qualité du responsable :
PERSONNE MORALE PRIVEE



Caractérisation du site à la date du 22/05/2013

Description du site :
Installations de distribution et de stockage d’hydrocarbures exploitées la société ELF-France sur l’aire du Bazadais (sens Toulouse-Bordeaux) en bordure de l’autoroute A62 sur la commune de Pondaurat et autorisées par arrêté préfectoral d’autorisation du 02/05/1979.

Ce site a par la suite fait l’objet d’un récépissé de déclaration le 20/06/1988 pour le changement de classement de ces installations (passage de l’autorisation à la déclaration).

Le 01/10/2001, la société CARREFOUR (CARAUTOROUTE) devient le nouvel exploitant de ces installations. Le 14/12/2001, une nouvelle installation de GPL fait l’objet d’un récépissé de déclaration.

Un récépissé de cessation d'activité a été délivré à la société CARAUTOROUTE le 28/02/2007.

 

Description qualitative :
1 - INCIDENT DU 20/08/2004 (FUITE)

Le 20/08/2004 une fuite sur une canalisation de dépotage est observée. Cet incident entraîne la prise d’un arrêté préfectoral de mesures d’urgence le 03/09/2004 qui prévoit notamment les actions suivantes :
- réalisation d’un diagnostic de pollution,
- excavation des terres polluées par l’épandage accidentel du gasoil,
- curage des fossés à l’extérieur de l’aire d’exploitation et présentant des traces d’hydrocarbures,
- nettoyage de tous les collecteurs et canalisations reliés au réseau d’eaux pluviales y compris le décanteur-séparateur,
- la transmission des bordereaux relatifs à l’évacuation et/ou l’élimination des déchets,
- mise en place d’un réseau de surveillance périodique des eaux souterraines.


2 - TRAVAUX

A la suite de cet incident, du 27/08/2004 au 27/10/2004, le fossé situé en sortie de la station service (côté voie d’accès) a été curé et l’état des terres au niveau d’une fouille dans le cadre d’un remplacement de canalisation a été contrôlé.

7,16 tonnes d’eaux hydrocarburées présentes dans le fossé ont été récupérées ; 25,7 tonnes de matériaux du curage du fossé ont été chargées et envoyées en décharge de Classe 2 ; 1m3 de terres souillées provenant des sols de la station (autour de la canalisation) présentant des teneurs en hydrocarbures supérieures à 1.000 mg/kg ont été extraites et prises en charge par la société TOCKHEIM, et envoyées en centre de traitement.

Le 23/09/2004, une unité de dépollution de type pompage/traitement associée à un dispositif d’écrémage est mise en place. Trois puits de fixation de la contamination (barrière hydraulique) permettent de pomper le flottant et traiter la nappe sur charbon actif.

Ce dispositif de traitement (pompage et écrémage) a permis de récupérer 22 m3 de produit pur (dont 95% entre 2004 et 2006).

En Avril et Mai 2006, le démantèlement des infrastructures pétrolières est réalisé et 716,98 tonnes de terres polluées ont été excavées. Ces terres ont été retirées afin d’éviter aux eaux de pluie de se charger en hydrocarbures et de venir alimenter en pollution les eaux souterraines. Elles ont été chargées par les sociétés GAUVIN, BARIAU LECLERC et TARDET puis envoyées au centre de traitement Séché éco-industries à Changé (53).

Lors des travaux de démantèlement, un processus complémentaire de lessivage des sols a été mis en place (lit drainant avec réseau de drains dans lesquels seront injectées les eaux traitées) pour recréer le phénomène des pluies, mais de façon amplifiée et accélérée. Deux nouveaux puits ont été ajoutés au dispositif initial pour permettre le contrôle des teneurs en HCT dissous.


3. SUIVI DES EAUX SOUTERRAINES

En application de l'arrêté préfectoral d'urgence du 3 septembre 2004, l'exploitant est tenu de procéder à un suivi périodique de la qualité des eaux souterraines.

Un réseau de surveillance composé de 12 piézomètres situés en aval (côté Est) et deux piézomètres en amont des anciennes installations a été mis en place par l'exploitant en ce sens.

Les paramètres recherchés sont les hydrocarbures totaux, le benzène, le toluène, l'éthylbenzène et les xylènes selon une fréquence :
- mensuelle durant six mois,
- puis semestrielle.

Depuis l’installation du dispositif de traitement de la nappe (septembre 2004), une diminution de l’épaisseur de flottant et des concentrations en hydrocarbures dissous est constatée, après un pic observé en Juin 2007.

Par courrier du 18/09/2007, l'inspection des installations classées demande à l'exploitant l'origine de la pollution observée sur les deux piézomètres situés en aval hydraulique de la barrière mise en place.

Le rapport de suivi de Septembre, Octobre et Novembre 2007 transmis par l'exploitant le 10/12/2007, met en exergue que :
- la quasi résorption d'une pellicule de flottant sur les ouvrages (épaisseurs de flottants très fines);
- sur les 7.000 m3 d'eau traitée depuis le début du traitement sur charbon actif, 22 m3 de produit ont été récupérés.

Les résultats du suivi des eaux souterraines de décembre 2007 et janvier 2008 font état d'une légère augmentation des épaisseurs de flottant (sur les ouvrages P1, P2, PzC et PzG) ne dépassant pas toutefois deux centimètres d’épaisseur. L’unité de dépollution n’a donc pas été arrêtée au mois de décembre 2007 comme cela était prévu.

A partir du mois de février 2008, les pompes des puits P2 et P3 ont été stoppées.

Le rapport de suivi de Juin-Juillet 2008 sur le suivi des eaux fait état de la persistance de venues de produits sur les ouvrages P2, P3 et PzG avec des irisations sporadiques en PZ2 et PZC après deux mois d'arrêt de l'unité de traitement.

Les mesures de Juillet 2008 montrent des venues de produits essentiellement en P2 et P3.

Un bilan d'hydrocarbures dissous et sur les épaisseurs de flottant est effectué à la fin Août 2008. Il met en exergue une persistance de phases flottantes au niveau des ouvrages situés en aval de la nappe.

La présence d’hydrocarbures libres dans la nappe s’expliquerait par le fait que les bancs d’argiles retiennent des hydrocarbures libres au dessus de la nappe. Ces poches percées sont remobilisées lors des périodes de précipitations entraînant ainsi une recharge de certains ouvrages.

Compte tenu des résultats d’analyses, notamment en ce qui concerne les épaisseurs de flottant, l’exploitant préconise la reprise du traitement (pompage et écrémage). Ce redémarrage s’accompagnera d’un suivi mensuel de la qualité de la nappe.

Après examen du dernier rapport de suivi du 19/02/2009, il apparaît que le traitement mis en place n’est plus efficace (pas de diminution de l’épaisseur de phase flottante dans les ouvrages situés en aval du sens d’écoulement de la nappe). S’il a permis la résorption d’une partie de la pollution, les résultats montrent une persistance de phases flottantes sur les ouvrages suivants : NPzJ, P1, P2, P3 PzC, et PzG. Il est donc demandé à l'exploitant de proposer de nouvelles mesures de traitement de la pollution.

Sur ce point, il convient de noter que suite à une inspection réalisée le 13/11/2008, l'exploitant était invité à transmettre sous deux mois un rapport proposant un nouveau mode de traitement de la pollution dans lequel serait précisé les mesures choisies en définissant et justifiant les objectifs de dépollution.

Après réception et analyse de ce document, il sera demandé à l’exploitant de procéder à un traitement de cette pollution par le biais d’un arrêté préfectoral de travaux de dépollution et de suivi de la qualité des eaux souterraines.


Description du site

Origine de l'action des pouvoirs publics : CESSATION DEFINITIVE D'ACTIVITE (ARTICLE 34-1)


Origine de la découverte :

Recherche historique Travaux
Transactions Dépôt de bilan
cessation d'activité, partielle ou totale Information spontanée
Demande de l'administration Analyse captage AEP ou puits ou eaux superficielles
Pollution accidentelle Autre :

 

Types de pollution :

Dépôt de déchets Dépôt aérien
Dépôt enterré Dépôt de produits divers
Sol pollué Nappe polluée
Pollution non caractérisée

 

Origine de la pollution ou des déchets ou des produits :

Origine accidentelle
Pollution due au fonctionnement de l'installation
Liquidation ou cessation d'activité
Dépôt sauvage de déchets
Autre



Activité : Détail de carburants
Code activité ICPE : L23


Situation technique du site
Evénement Prescrit à la date du Etat du site Date de réalisation
Mesures d’urgence  03/09/2004  Site traité avec surveillance, travaux réalisés, surveillance imposée par AP ou en cours (projet d'AP présenté au CODERST)  03/09/2004 
Travaux de traitement  19/02/2009  Site traité avec surveillance, travaux réalisés, surveillance imposée par AP ou en cours (projet d'AP présenté au CODERST)  19/02/2009 

doc-depollution-33.0228--1.pdf: AP mise en demeure 03/09/2004
doc-depollution-33.0228--2.pdf: AP mesures d'urgence 03/09/2004
doc-depollution-33.0228--3.pdf: Diagnostic - Octobre 2004
doc-depollution-33.0228--4.pdf: Dossier de récolement - Janvier 2005
doc-depollution-33.0228--5.pdf: Travaux de réhabilitation État 2008


Rapports sur la dépollution du site :


Caractérisation de l'impact

Déchets identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de déchets) :

Déchets non dangereux
Déchets dangereux
Déchets inertes

Produits identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de produits) :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Substances radioactives
Plomb (Pb) Sélénium (Se)
Solvants halogénés Solvants non halogénés
Sulfates TCE (Trichloroéthylène)
Zinc (Zn)
Autres :

Polluants présents dans les sols :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les sols :
Aucun

Polluants présents dans les nappes :

Aluminium (Al) Ammonium
Arsenic (As) Baryum (Ba)
BTEX Cadmium (Cd)
Chlorures Chrome (Cr)
Cobalt (Co) Cuivre (Cu)
Cyanures Fer (Fe)
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les nappes :
Aucun

Polluants présents dans les sols ou les nappes :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Sulfates
TCE (Trichloroéthylène) Zinc (Zn)
Autres :

Risques immédiats :

Produits inflammables
Produits explosifs
Produits toxiques
Produits incompatibles
Risque inondation
Risque inondation
Fuites et écoulements
Accessibilité au site

Importance du dépôt ou de la zone polluée :

Tonnage (tonne) :
Volume (m3) :
Surface (ha) :

Informations complémentaires :
Aucune

Environnement du site

Zone d'implantation :

 

 

Hydrogéologie du site  :

Absence de nappe.

Présence d'une nappe.

Utilisation de la nappe :
Aucune utilisation connue
A.E.P.
Puits privés
Agriculture, industries agroalimentaires
Autres industries
Autre :

 

 

Utilisation actuelle du site :

Site industriel en activité.

Site industriel en friche.

Site ancien réutilisé

 

 

Impacts constatés :
Captage AEP arrêté (aduction d'eau potable)
Teneurs anormales dans les eaux superficielles et/ou dans les sédiments
Teneurs anormales dans les eaux souterraines
Teneurs anormales dans les végétaux destinés à la consommation humaine ou animale
Plaintes concernant les odeurs
Teneurs anormales dans les animaux destinés à la consommation humaine
Teneurs anormales dans les sols
Santé
Sans
Inconnu
Pas d'impact constaté après dépollution




Surveillance du site

Milieu surveillé  :
Eaux superficielles, fréquence (n/an) :
Eaux souterraines, fréquence (n/an) : 2

 

Etat de la surveillance :
Absence de surveillance justifiée
Raison :

Surveillance différée en raison de procédure en cours
Raison :

Début de la surveillance : 27/09/2004
Arrêt effectif de la surveillance :

Résultat de la surveillance à la date du 19/02/2009  :  3 LA SITUATION SE DEGRADE

Résultat de la surveillance, autre :


Restrictions d'usage et mesures d'urbanisme

Restriction d'usage sur :
L'utilisation du sol (urbanisme)
L'utilisation du sous-sol (fouille)
L'utilisation de la nappe
L'utilisation des eaux superficielles
La culture de produits agricoles



Mesures d'urbanisme réalisées :
Servitude d'utilité publique (SUP)
Date de l'arrêté préfectoral :

Porter à connaissance risques, article L121-2 du code de l'urbanisme
Date du document actant le porter à connaissance risques L121-2 code de l'urbanisme :

Restriction d'usage entre deux parties (RUP)
Date du document actant la RUP :

Restriction d'usage conventionnelle au profit de l'Etat (RUCPE)
Date du document actant la RUCPE :

Projet d'intérêt général (PIG)
Date de l'arrêté préfectoral :

Inscription au plan local d'urbanisme (PLU)

Acquisition amiable par l'exploitant

Arrêté municipal limitant la consommation de l'eau des puits proche du site


Informations complémentaires :


Traitement effectué

Mise en sécurité du site
  Interdiction d'accès
  Gardiennage
  Evacuation de produits ou de déchets
  Pompage de rabattement ou de récupération
  Reconditionnement des produits ou des déchets
 Autre :

 

Traitement des déchets ou des produits hors site ou sur le site
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Confinement sur site
  Physico-chimique
  Traitement thermique
 Autre :

 

Traitement des terres polluées
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Traitement biologique
  Traitement thermique
  Excavation des terres
  Lessivage des terres
  Confinement
  Stabilisation
  Ventilation forcée
  Dégradation naturelle
 Autre : excavation

 

Traitement des eaux
Rabattement de nappe
Drainage
Traitement :
Air stripping
Vapour stripping
Filtration
Physico-chimique
Biologique
Oxydation (ozonation...)
Autre :

Imprimer la fiche Pour tout commentaire Contactez-nous