Présentation / Actualités Recherche Tableaux de bord Approche nationale FAQ Glossaire Liens Contactez-nous

Base de données BASOL sur les sites et sols pollués
(ou potentiellement pollués) appelant
une action des pouvoirs publics, à titre préventif ou curatif

Région : Nouvelle-Aquitaine
Département : 33
Site BASOL numéro : 33.0183
Situation technique du site : Site en cours de traitement, objectifs de réhabilitation et choix techniques définis ou en cours de mise en oeuvre Site en cours de traitement, objectifs de réhabilitation et choix techniques définis ou en cours de mise en oeuvre
Date de publication de la fiche : 26/02/2016
Auteur de la qualification : DREAL UT Gironde - Bordeaux/Cellule Risques Accidentels

Localisation et identification du site
Nom usuel du site : LANGON DISTRIBUTION (LECLERC)

Localisation  :
Commune : Langon
Arrondissement :
Code postal : - Code INSEE : 33227 (7 272 habitants)
Adresse :
Lieu-dit :
Agence de l'eau correspondante : Adour-Garonne
Code géographique de l'unité urbaine : 33303 : Langon (13 032 habitants)


Géoréférencement :

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT93

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT II ETENDU 394355 1951953 Autre

Parcelles cadastrales :

Non défini

Plan(s) cartographique(s) :

Aucun plan n'a été transféré pour le moment.

Responsable(s) actuel(s) du site : EXPLOITANT (si ICPE ancienne dont l'exploitant existe encore ou ICPE en activité)

Nom : LANGON DISTRIBUTION (LECLERC)
   il s'agit DU DERNIER EXPLOITANT

Qualité du responsable :
PERSONNE MORALE PRIVEE



Caractérisation du site à la date du 19/02/2015

Description du site :
La Société LECLERC - LANGON DISTRIBUTION exploite des installations de stockage et de distribution de carburant, au lieu-dit « Moléon » sur la commune de Langon (33). Il lui a été délivré un récépissé de déclaration le 28/05/2003 pour ses activités.

 

Description qualitative :
1 - MISE EN SÉCURITÉ
En Mars 2003, M. le Maire de Langon signale une pollution du réseau pluvial en bordure de la RD 932 et du ruisseau du Brion, en provenance du Centre Auto Leclerc. A l'issue de l'inspection du site le 04/04/2003 par les services de la DRIRE, l'arrêté préfectoral de mise en demeure du 06/05/2003 prescrit :
¤ la suspension des activités (distribution de carburants et centre auto) :
- pour cause de pollution permanente,
- situation irrégulière (absence d'autorisation).
¤ des travaux d’urgence :
- curage des fossés,
- vidange des débourbeurs/déshuileurs par une entreprise spécialisée,
- diagnostic des sols et des équipements adaptés,
- récolement des différentes installations.


2 - DIAGNOSTIC
L'arrêté préfectoral du 06/05/2003 prescrit le diagnostic des sols et des équipements en place ainsi que la remise des plans de tous les réseaux. Ce document réalisé par TEREO est transmis le 27/06/2003. Ce diagnostic conclut en l'absence de contamination des sols et à la présence d'une pollution ponctuelle des eaux souterraines. Les mesures d'urgence ci-dessus permettent de pérenniser l'absence de transfert de la pollution du site vers le milieu naturel.

En parallèle, l'exploitant à régularisé sa situation administrative et juridique en déposant sa déclaration de stockage et de distribution de carburant relatifs aux rubriques 1432 (Stockage en réservoirs manufacturés de liquides inflammables) et 1434 (Installation de remplissage ou de distribution de liquides inflammables). Un récépissé, daté du 28/05/2003, lui a été adressé. L'arrêté préfectoral du 28/05/2003 a levé la suspension d'activité.


3 - TRAVAUX :
Des travaux de nettoyage du collecteur des eaux pluviales ont été entrepris à la suite de la pollution constatée en Avril 2003. L'arrêté préfectoral complémentaire du 04/06/2004 complète les mesures du suivi de la qualité des eaux de l'arrêté préfectoral complémentaire du 02/03/2004 en renforçant les prescriptions de surveillance de la qualité des eaux.

Suite aux mauvais résultats répétés de la qualité de la nappe au droit du site, l'arrêté préfectoral du 06/04/2007 prescrit l'étude de délimitation de la source d'hydrocarbures et sa suppression dans le délai de trois mois. Le rapport remis en Juillet 2007 propose le traitement des sols et de la nappe par venting et stripping au droit de la source ainsi que la bio-décontamination à l'aval hydraulique de la nappe. Ces travaux sont prescrits par l'arrêté préfectoral du 27/08/2008. A l'échéance du 27/11/2008 le traitement démarre. Le rapport de suivi d'Avril 2009 montre que le venting sparging permet d'obtenir une diminution des COV de la nappe (SERPOL). Les résultats de la campagne d'analyses de la nappe d'Avril 2010 stigmatisent la cinétique lente du mode traitement. Sa faible influence sur l'amélioration de la qualité des eaux peut être attribuable à la présence d'une source active (présence potentielle de source sol non identifiée) ou aux caractéristiques hydrogéologiques du site. Une nouvelle proposition technique sera faite en vue d'optimiser le traitement au mois d'Avril 2010 en cas de persistance significative de cette contamination (décision réunion tripartite du 22/12/2009 - DREAL-exploitant-tiers expert).

A l'issue de deux années de traitement, on constate une forte diminution de la pollution à l'aval hydraulique. Toutefois, cette pollution persiste à l'aval immédiat du parc à cuves. Il a donc été décidé de réviser les modalités de traitement et de s'orienter vers le pompage de la nappe au droit du parc à cuves et le traitement de l'eau par deshuilage puis adsorption sur charbon actif.
Sur proposition de la DREAL du 23/03/2011, l'arrêté préfectoral du 06/06/2011 prescrit :
- pompage au droit du parc à cuves,
- écrémage du surnageant et traitement des dissous sur charbon actif,
- possibilité de ré-injection sur site.

Le rapport de suivi des eaux souterraines de mars 2013 montre l'inefficacité et les limites des mesures prescrites après 17 mois de fonctionnement du traitement.
Le 09/07/2013, la DREAL demande à l'exploitant d'étudier de nouvelles mesures de gestion afin de respecter les objectifs de l'arrêté du 06/06/2011.

Les résultats des suivi du traitement mis en place montrent qu'une source de pollution est toujours présente sur le site. En effet, malgré 2 années de traitement, la qualité de l'eau de l'a nappe ne s'est pas améliorée.

Dans son courrier du 14 août 2014, l'inspection demande à l'exploitant de réaliser un bilan coût/avantage afin de traiter les sources de pollution toujours présentes sur le site.

L'exploitant a répondu le 12/12/2014 et a proposé un traitement par excavation de la zone du parc à cuves. Ce traitement sera réalisé ors de travaux de démantèlement des installations.
En effet, l'exploitant envisage un déplacement de la station-service.


4 - SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES :
Ce site est soumis à l’application de l’article 65-b. de l’arrêté ministériel du 02/02/1998 modifié relatif à la surveillance des eaux souterraines parce qu'il présente un risque notable de pollution des eaux souterraines, de par ses activités actuelles (et/ou passées) ou de par la sensibilité ou la vulnérabilité des eaux souterraines. Par arrêté du 04/06/2004, les prescriptions concernant la surveillance des eaux souterraines sont les suivantes :
- mise en place de cinq piézomètres,
- paramètres à analyser : hydrocarbures totaux, benzène, toluène, éthylbenzène, xylènes
- relevé du niveau piézométrique à chaque campagne,
- fréquence semestrielle des campagnes.

Les résultats analytiques des campagnes de prélèvements d'Avril 2010 montrent :
- la persistance d'une contamination des eaux souterraines à l'aval hydraulique immédiat du parc à cuves. Les concentrations en hydrocarbures totaux et en composés volatils demeurent très supérieures aux seuils fixés par le Code de la Santé Publique,
- une contamination des eaux à l'aval hydraulique de la zone d'étude, réduite à l'état de trace,
- l'absence de contamination des eaux à l'aval éloigné du parc à cuves.

L'installation d'un nouveau dispositif de traitement par pompage a été effectué par la société SERPOL entre le 31/08/2011 et le 15/09/2011. Une campagne de mesures et de prélèvements a été réalisé par la société TEREO le 16/05/2012. Les résultats ont permis de mettre en évidence :
- la présence d'une contamination des eaux au droit ainsi qu'à l'aval hydraulique du parc à cuves,
- l'absence, dans les limites des seuils fixés par le Code de la Santé Publique, de contamination des eaux par des hydrocarbures,
- l'absence d'impact en limite de site.
Les relevés ne montrent pas d'amélioration évidente après huit mois de fonctionnement des unités de traitement.


Résultat de la surveillance :
Résultat de la surveillance à la date du 13/04/2010 : Non satisfaisant pour les hydrocarbures. La situation reste stable.
Résultats de la surveillance de mars 2013 : ces résultats mettent en évidence une pollution persistante des eaux au droit du site et notamment une hausse des concentrations de certains polluants. C'est pourquoi il est demandé à l'exploitant de réaliser un nouveau plan de gestion.
Résultats de la surveillance de décembre 2014 : la situation reste stable, pas d'amélioration de la qualité des eaux souterraines au droit du site. Les sources de pollution seront traitées lors des travaux de démantèlement de la station-service.


Description du site

Origine de l'action des pouvoirs publics : AUTRE
ARTICLE 65 DE L'ARRETE DU 2 FEVRIER 1998

Date de la découverte : 15/04/2003


Origine de la découverte :

Recherche historique Travaux
Transactions Dépôt de bilan
cessation d'activité, partielle ou totale Information spontanée
Demande de l'administration Analyse captage AEP ou puits ou eaux superficielles
Pollution accidentelle Autre :

 

Types de pollution :

Dépôt de déchets Dépôt aérien
Dépôt enterré Dépôt de produits divers
Sol pollué Nappe polluée
Pollution non caractérisée

 

Origine de la pollution ou des déchets ou des produits :

Origine accidentelle
Pollution due au fonctionnement de l'installation
Liquidation ou cessation d'activité
Dépôt sauvage de déchets
Autre


Année vraisemblable des faits : 2003



Situation technique du site
Evénement Prescrit à la date du Etat du site Date de réalisation
Surveillance du site  04/06/2004  Site sous surveillance après diagnostic, pas de travaux complets de réhabilitation dans l'immédiat  27/07/2005 
Travaux de traitement  27/08/2008  Site en cours de traitement, objectifs de réhabilitation et choix techniques définis ou en cours de mise en oeuvre  07/10/2008 



Rapports sur la dépollution du site :


Caractérisation de l'impact

Déchets identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de déchets) :

Déchets non dangereux
Déchets dangereux
Déchets inertes

Produits identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de produits) :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Substances radioactives
Plomb (Pb) Sélénium (Se)
Solvants halogénés Solvants non halogénés
Sulfates TCE (Trichloroéthylène)
Zinc (Zn)
Autres :

Polluants présents dans les sols :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les sols :
Aucun

Polluants présents dans les nappes :

Aluminium (Al) Ammonium
Arsenic (As) Baryum (Ba)
BTEX Cadmium (Cd)
Chlorures Chrome (Cr)
Cobalt (Co) Cuivre (Cu)
Cyanures Fer (Fe)
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les nappes :
Aucun

Polluants présents dans les sols ou les nappes :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Sulfates
TCE (Trichloroéthylène) Zinc (Zn)
Autres : BTEX

Risques immédiats :

Produits inflammables
Produits explosifs
Produits toxiques
Produits incompatibles
Risque inondation
Risque inondation
Fuites et écoulements
Accessibilité au site

Importance du dépôt ou de la zone polluée :

Tonnage (tonne) :
Volume (m3) :
Surface (ha) :

Informations complémentaires :
Aucune

Environnement du site

Zone d'implantation :

 

 

Hydrogéologie du site  :

Absence de nappe.

Présence d'une nappe.

Utilisation de la nappe :
Aucune utilisation connue
A.E.P.
Puits privés
Agriculture, industries agroalimentaires
Autres industries
Autre :

 

 

Utilisation actuelle du site :

Site industriel en activité.

Site industriel en friche.

Site ancien réutilisé

 

 

Impacts constatés :
Captage AEP arrêté (aduction d'eau potable)
Teneurs anormales dans les eaux superficielles et/ou dans les sédiments
Teneurs anormales dans les eaux souterraines
Teneurs anormales dans les végétaux destinés à la consommation humaine ou animale
Plaintes concernant les odeurs
Teneurs anormales dans les animaux destinés à la consommation humaine
Teneurs anormales dans les sols
Santé
Sans
Inconnu
Pas d'impact constaté après dépollution




Surveillance du site

Milieu surveillé  :
Eaux superficielles, fréquence (n/an) :
Eaux souterraines, fréquence (n/an) : 2

 

Etat de la surveillance :
Absence de surveillance justifiée
Raison :

Surveillance différée en raison de procédure en cours
Raison :

Début de la surveillance : 04/06/2004
Arrêt effectif de la surveillance :

Résultat de la surveillance à la date du 17/12/2014  :  1 LA SITUATION RESTE STABLE

Résultat de la surveillance, autre :


Restrictions d'usage et mesures d'urbanisme

Restriction d'usage sur :
L'utilisation du sol (urbanisme)
L'utilisation du sous-sol (fouille)
L'utilisation de la nappe
L'utilisation des eaux superficielles
La culture de produits agricoles



Mesures d'urbanisme réalisées :
Servitude d'utilité publique (SUP)
Date de l'arrêté préfectoral :

Porter à connaissance risques, article L121-2 du code de l'urbanisme
Date du document actant le porter à connaissance risques L121-2 code de l'urbanisme :

Restriction d'usage entre deux parties (RUP)
Date du document actant la RUP :

Restriction d'usage conventionnelle au profit de l'Etat (RUCPE)
Date du document actant la RUCPE :

Projet d'intérêt général (PIG)
Date de l'arrêté préfectoral :

Inscription au plan local d'urbanisme (PLU)

Acquisition amiable par l'exploitant

Arrêté municipal limitant la consommation de l'eau des puits proche du site


Informations complémentaires :


Traitement effectué

Mise en sécurité du site
  Interdiction d'accès
  Gardiennage
  Evacuation de produits ou de déchets
  Pompage de rabattement ou de récupération
  Reconditionnement des produits ou des déchets
 Autre :

 

Traitement des déchets ou des produits hors site ou sur le site
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Confinement sur site
  Physico-chimique
  Traitement thermique
 Autre :

 

Traitement des terres polluées
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Traitement biologique
  Traitement thermique
  Excavation des terres
  Lessivage des terres
  Confinement
  Stabilisation
  Ventilation forcée
  Dégradation naturelle
 Autre :

 

Traitement des eaux
Rabattement de nappe
Drainage
Traitement :
Air stripping
Vapour stripping
Filtration
Physico-chimique
Biologique
Oxydation (ozonation...)
Autre :

Imprimer la fiche Pour tout commentaire Contactez-nous