Présentation / Actualités Recherche Tableaux de bord Approche nationale FAQ Glossaire Liens Contactez-nous

Base de données BASOL sur les sites et sols pollués
(ou potentiellement pollués) appelant
une action des pouvoirs publics, à titre préventif ou curatif

Région : Nouvelle-Aquitaine
Département : 33
Site BASOL numéro : 33.0182
Situation technique du site : Site traité avec surveillance, travaux réalisés, surveillance imposée par AP ou en cours (projet d'AP présenté au CODERST) Site traité avec surveillance, travaux réalisés, surveillance imposée par AP ou en cours (projet d'AP présenté au CODERST)
Date de publication de la fiche : 06/01/2018
Auteur de la qualification : DREAL UT Gironde - Bordeaux/Cellule Risques Accidentels

Localisation et identification du site
Nom usuel du site : SHELL Pyla

Localisation  :
Commune : La Teste-de-Buch
Arrondissement :
Code postal : - Code INSEE : 33529 (24 616 habitants)
Adresse : 5 Rond Point du Figuier
Lieu-dit :
Agence de l'eau correspondante : Adour-Garonne
Code géographique de l'unité urbaine : 33501 : La Teste-de-Buch - Arcachon (59 774 habitants)


Géoréférencement :

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT93 367654 6394649

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT II ETENDU 319990 1958578 Autre

Parcelles cadastrales :

Cadastre Section cadastrale N° de parcelle Précision parcellaire Source documentaire Observations
Nom Arrondissement Date
La Teste-de-Buch 22/11/2017 BS 15 Parcellaire parfait actuel cadastre.gouv.fr
La Teste-de-Buch 22/11/2017 BS 16 Parcellaire parfait actuel cadastre.gouv.fr

Plan(s) cartographique(s) :

Responsable(s) actuel(s) du site : EXPLOITANT (si ICPE ancienne dont l'exploitant existe encore ou ICPE en activité)
plan-cartographique-33.0182--1.png: Info parcelles

Nom : Société des pétroles SHELL (7290)
   il s'agit DU DERNIER EXPLOITANT

Qualité du responsable :
PERSONNE MORALE PRIVEE


Propriétaire(s) du site :

Nom Qualité Coordonnées
Commune de La Teste PERSONNE MORALE PUBLIQUE


Caractérisation du site à la date du 11/10/2013

Description du site :
Ancienne station service exploitée par la société des pétroles SHELL au Pyla sur la commune de La Teste de Buch (33).

Cette installation a été autorisée par récépissé du 22 mai 1997.

Les installations ont été démantelées en octobre 2002.

L'exploitant déclare la cessation d'activité le 3 mai 2005 et s'engage à remettre le site en état.

Le 7 juillet 2005, le Sous-Préfet d'Arcachon prend acte de la cessation d'activité.

 

Description qualitative :
1 - MISE EN SÉCURITÉ
Les installations ont été démantelées en 2002.

2 - DIAGNOSTIC

2-1- ÉVALUATION SIMPLIFIÉE DES RISQUES
Une Évaluation Simplifiée des Risques du site est réalisée par ATE Geoclean à l'initiative de l'exploitant en décembre 2002.

Elle met en évidence une contamination des sols et des eaux souterraines au droit du site. Geoclean retient comme valeurs seuils pour les sols les Valeurs de Définition de Source-Sol (VDSS). Sur un sondage, il est relevé un taux de d'hydrocarbures totaux de 15 000 mg/kg (VDSS 2500 mg/kg).

2-2- ÉVALUATION DÉTAILLÉE DES RISQUES
A la suite des travaux de dépollution des sols et de la nappe effectués par LISEC en 2003 et 2004 (stripping air), l'exploitant fait réaliser une Évaluation Détaillée des Risques (EDR) le 20 octobre 2004 qu'il remet le 9 mars 2005 à l'Inspection des Installations Classées.

Cette EDR conclut que les teneurs résiduelles en hydrocarbures totaux (HCTX) et Benzènze-Toluène-Ethylbenzène-Xylène (BTEX) dans la nappe ne sont pas susceptibles de générer un risque pour la santé, que ce soit par ingestion et inhalation. Il est à noter que ce rapport ne mentionne pas de valeurs seuils de contamination des sols et ne fournit aucun résultat d'analyses des sols en HCTX (hydrocarbures totaux) et BTEX (Benzène, Toluène, Éthylbenzène, Xylène).

Le 20 mars 2005, après examen de l'EDR, la DRIRE demande à l'exploitant des compléments relatifs à la justification du choix de dépollution par pompage et stripping, ainsi que la justification de l'absence de risque évalué sur la base d'une source sol alors qu'un sondage de 2002 présente une pollution significative.

Par note du 10 juin 2005, le bureau d'études LISEC justifie et confirme le choix de dépollution. Il précise que la méthode de pompage-stripping, qui consiste à mettre en contact l'eau polluée avec l'air, est la méthode de traitement adéquate au type de polluants présents dans la nappe (BTEX), au contexte géologique (sableux donc perméable) et à la faible étendue de la pollution. L'hypothèse de l'absence de risque sol est justifiée notamment par la profondeur de l'échantillon (prélevé au niveau de la nappe).


2 - TRAVAUX

Suite à l'ESR de 2002, il est procédé au démantèlement du site. Le traitement des sols et des eaux par air stripping est réalisé de mai 2003 à juin 2004. Ce traitement est arrêté car il est jugé que le système a atteint son rendement maximum et ne permet pas d'atteindre les valeurs seuils de constat d'impact pour un usage sensible (VCI).

En effet, le rapport technique de suivi produit par l'exploitant le 17 juin 2004 montre que la concentration du benzène dans l'eau du puits en pompage est en baisse régulière (elle est plus de 7 fois inférieure aux valeurs mesurées en début de traitement).

Le rapport final du 18 octobre 2004 stipule que 120 kg de Super Sans Plomb ont été extraits. Les teneurs en polluants sont inférieures aux seuils définis par l'EDR. L'exploitant considère dès lors que la dépollution est terminée.

3 - SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES

L'arrêté préfectoral du 8 novembre 2005 prescrit le suivi semestriel de la nappe superficielle par la mise en place de trois piézomètres : un en amont (PZ1) et deux en aval (PZ2 et PZ3). Les paramètres à analyser sont : HCTX et BTEX.

Dans ses rapports de suivi, Intergeo précise que les valeurs seuils retenues sont les valeurs seuils de constat d'impact pour un usage sensible (VCI) (eau de consommation). Les piézomètres sont installés conformément aux prescriptions de l'arrêté préfectoral du 8 novembre 2005.

La campagne d'octobre 2005 révèle un impact dans les eaux souterraines par les hydrocarbures.

La campagne de mai 2006 montre une forte diminution de la concentration en hydrocarbures au droit du PZ1 ainsi qu'une forte augmentation de la teneur en hydrocarbures, en benzène et en xylènes au droit de PZ2.

Entre les deux campagnes de mai et novembre 2006, les analyses révèlent:
1 - une augmentation inexpliquée de la concentration en hydrocarbures au droit de PZ1 (amont),
2 - une diminution des valeurs en hydrocarbures et BTEX au droit de PZ2,
3 - une augmentation de la concentration en hydrocarbures au droit de PZ3.

La campagne de juin 2007 fait état d’une augmentation de la concentration en hydrocarbures lourds (C10-40)sur le piézomètre PZ1 et en BTEX sur le piézomètre PZ2 et d'une odeur d'hydrogène sulfuré. De plus, il est précisé que les hydrocarbures présents au droit du piézomètre PZ2 sont de types « récents ». Par courrier en date du 10 septembre 2007, l'Inspection demande à l'ancien exploitant des explications sur ces deux points.

Les éléments de réponse de l'exploitant le 28 février 2008 sont les suivants :
1 - concernant l'odeur d'H2S, au droit du PZ3, il est probable de rencontrer des eaux saumâtres et par conséquent ce type d'odeur. Cette observation n'a pas été à nouveau relevée sur le rapport de décembre 2007.
2- les traces d'hydrocarbures relevées au droit du PZ2 sont certainement celles identifiées en 2002 (il n'y pas eu d'activité sur le site depuis).

La campagne de décembre 2007 montre que la tendance à la diminution des concentrations en HCTX et BTEX se poursuit par rapport aux campagnes précédentes. Le PZ2 situé en aval des anciennes cuves enterrées demeure le plus impacté en HCT et BTEX. Les concentrations en hydrocarbures volatils (C6-C10)(220 µg/l en pz2) et lourds (C10-C40) (110 µg/l en pz1 et 200 µg/l en pz2) mesurées sont inférieures aux critères de qualité des eaux destinées à la consommation humaine.

De faibles concentrations en BTEX sont détectées mais demeurent inférieures aux critères de potabilité de l'OMS. La concentration en benzène en PZ2 de 2 µg/l dépasse le critère de potabilité français (1µg/l) mais demeure inférieure au critère de potabilité de l'OMS (10 µg/l).

La campagne de juin 2008 montre que des impacts sont toujours constatés sur les échantillons. L'échantillon PZ3 reste le moins impacté par les hydrocarbures totaux (253 µg/l) inférieurs à la limite de la qualité de 1000 µg/l définie pour les eaux brutes de toutes origines. En PZ1, il est constaté une augmentation de la concentration en hydrocarbures volatils (720 µg/l C6-C10) et non volatils (770 µg/l C10-C40). La teneur en HCT de 1490 µg/l demeure supérieure à la valeur limite définie pour les eaux brutes de toutes origines. Les teneurs en BTEX des 3 échantillons sont toutes inférieures aux valeurs guide de l'OMS. Les concentrations les plus fortes concernent les xylènes et les éthylbenzènes.

La campagne de novembre 2009 montre que les teneurs en BTEX sont inférieures aux limites de quantification du laboratoire (0,5 µg/l), à l'exception du benzène mesuré en PZ2 (2,6 µg/l). Les concentrations en HCT en PZ1 (750 µg/l) et PZ2 (198 µg/l)sont inférieures aux valeurs limites définies pour les eaux brutes de toutes origines.

La campagne de juin 2010 montre des concentrations en hydrocarbures totaux de 200 µg/l en PZ1 et de 60 µg/l en PZ2 et PZ3 et demeurent inférieures aux valeurs limites définies pour les eaux brutes de toutes origines. Les concentrations en BTEX sont désormais inférieures aux limites de quantification dans les 3 piézomètres.

La campagne de décembre 2010 a porté uniquement sur PZ1 et PZ2, le PZ3 ayant été vandalisé. Il a été mesuré des teneurs en HCT de 240 µg/l en PZ1 et 150 µg/l en PZ2. Des traces d'éthylbenzène (7,3 µg/l) sont à noter en PZ2. Les autres résultats de mesures sont inférieurs aux seuils de quantification.

Les données acquises depuis 2005 tendent à montrer une décroissance des teneurs pour les différents contaminants (BTEX et HCT).

Sur la base de ces résultats, l'arrêté préfectoral du 22 mai 2012 a suspendu la surveillance de la qualité des eaux souterraines prescrite par l'arrêté préfectoral du 08 novembre 2005 sus évoqué.

Cet arrêté prévoit la possibilité, notamment en cas de résurgence d'impact, d'imposer à l'exploitant les prescriptions nécessaires pour protéger les intérêts visés par le code de l'environnement.

4 - CESSION

Par courrier du 27 février 2006, la Mairie de la Teste de Buch fait parvenir à l'Inspection des Installations Classées le projet de réaménagement de l'ancienne station service. La création d'un parc floral est retenue.

Toute modification de cet usage devra prendre en compte l'état des milieux ci-dessus décrit, d'une analyse des risques résiduels et, le cas échéant, d'un plan de gestion.


Description du site

Origine de l'action des pouvoirs publics : CESSATION DEFINITIVE D'ACTIVITE (ARTICLE 34-1)


Origine de la découverte :

Recherche historique Travaux
Transactions Dépôt de bilan
cessation d'activité, partielle ou totale Information spontanée
Demande de l'administration Analyse captage AEP ou puits ou eaux superficielles
Pollution accidentelle Autre :

 

Types de pollution :

Dépôt de déchets Dépôt aérien
Dépôt enterré Dépôt de produits divers
Sol pollué Nappe polluée
Pollution non caractérisée

 

Origine de la pollution ou des déchets ou des produits :

Origine accidentelle
Pollution due au fonctionnement de l'installation
Liquidation ou cessation d'activité
Dépôt sauvage de déchets
Autre



Activité : Détail de carburants
Code activité ICPE : L23


Situation technique du site
Evénement Prescrit à la date du Etat du site Date de réalisation
Diagnostic approfondi    Site traité avec surveillance, travaux réalisés, surveillance imposée par AP ou en cours (projet d'AP présenté au CODERST)  20/03/2005 
Surveillance du site  08/11/2005  Site traité avec surveillance, travaux réalisés, surveillance imposée par AP ou en cours (projet d'AP présenté au CODERST)  08/11/2005 

doc-depollution-33.0182--1.pdf: APC 08/11/2005
doc-depollution-33.0182--2.pdf: Diagnostic de sols - Décembre 2005
doc-depollution-33.0182--3.pdf: Évaluation Détaillée de Risques - Octobre 2004
doc-depollution-33.0182--4.pdf: Rapport final de dépollution par stripping - Octobre 2004
doc-depollution-33.0182--5.pdf: Suivi de la qualité des eaux souterraines - Décembre 2010
doc-depollution-33.0182--6.pdf: Note de bouchage - Octobre 2011
doc-depollution-33.0182--7.pdf: APC 22/05/2012


Rapports sur la dépollution du site :


Caractérisation de l'impact

Déchets identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de déchets) :

Déchets non dangereux
Déchets dangereux
Déchets inertes

Produits identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de produits) :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Substances radioactives
Plomb (Pb) Sélénium (Se)
Solvants halogénés Solvants non halogénés
Sulfates TCE (Trichloroéthylène)
Zinc (Zn)
Autres : BTEX

Polluants présents dans les sols :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les sols :
Aucun

Polluants présents dans les nappes :

Aluminium (Al) Ammonium
Arsenic (As) Baryum (Ba)
BTEX Cadmium (Cd)
Chlorures Chrome (Cr)
Cobalt (Co) Cuivre (Cu)
Cyanures Fer (Fe)
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les nappes :
Aucun

Polluants présents dans les sols ou les nappes :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Sulfates
TCE (Trichloroéthylène) Zinc (Zn)
Autres :

Risques immédiats :

Produits inflammables
Produits explosifs
Produits toxiques
Produits incompatibles
Risque inondation
Risque inondation
Fuites et écoulements
Accessibilité au site

Importance du dépôt ou de la zone polluée :

Tonnage (tonne) :
Volume (m3) :
Surface (ha) : 1

Informations complémentaires :
Aucune

Environnement du site

Zone d'implantation :
Habitat : DENSE
Zone : AGRICOLE

 

 

Hydrogéologie du site  :

Absence de nappe.

Présence d'une nappe.

Utilisation de la nappe :
Aucune utilisation connue
A.E.P.
Puits privés
Agriculture, industries agroalimentaires
Autres industries
Autre :

 

 

Utilisation actuelle du site :

Site industriel en activité.

Site industriel en friche.

Site ancien réutilisé

  Zone résidentielle
  Zone agricole
  Zone naturelle
  Espace vert accueillant du public
 Équipements sportifs
  Commerce, artisanat
  Parking
 École
  Autres établissements recevant du public (ERP)
  Autre :

 

 

Impacts constatés :
Captage AEP arrêté (aduction d'eau potable)
Teneurs anormales dans les eaux superficielles et/ou dans les sédiments
Teneurs anormales dans les eaux souterraines
Teneurs anormales dans les végétaux destinés à la consommation humaine ou animale
Plaintes concernant les odeurs
Teneurs anormales dans les animaux destinés à la consommation humaine
Teneurs anormales dans les sols
Santé
Sans
Inconnu
Pas d'impact constaté après dépollution




Surveillance du site

Milieu surveillé  :
Eaux superficielles, fréquence (n/an) :
Eaux souterraines, fréquence (n/an) :

 

Etat de la surveillance :
Absence de surveillance justifiée
Raison : AP du 22 mai 2012 suspendant le surveillance de la qualité des eaux souterraines au regard des résultats obtenus.

Surveillance différée en raison de procédure en cours
Raison :

Début de la surveillance : 08/11/2005
Arrêt effectif de la surveillance : 22/05/2012

Résultat de la surveillance à la date du 30/12/2012  :  2 LA SITUATION S'AMELIORE

Résultat de la surveillance, autre :


Restrictions d'usage et mesures d'urbanisme

Restriction d'usage sur :
L'utilisation du sol (urbanisme)
L'utilisation du sous-sol (fouille)
L'utilisation de la nappe
L'utilisation des eaux superficielles
La culture de produits agricoles

Un changement d'usage est envisagé sur ce site :
Zone résidentielle
Zone agricole
Zone naturelle
Espaces verts accueillant du public
Équipements sportifs
Commerce, artisanat
Parking
École
Autres établissements recevant du public
Si autre :


Mesures d'urbanisme réalisées :
Servitude d'utilité publique (SUP)
Date de l'arrêté préfectoral :

Porter à connaissance risques, article L121-2 du code de l'urbanisme
Date du document actant le porter à connaissance risques L121-2 code de l'urbanisme :

Restriction d'usage entre deux parties (RUP)
Date du document actant la RUP :

Restriction d'usage conventionnelle au profit de l'Etat (RUCPE)
Date du document actant la RUCPE :

Projet d'intérêt général (PIG)
Date de l'arrêté préfectoral :

Inscription au plan local d'urbanisme (PLU)

Acquisition amiable par l'exploitant

Arrêté municipal limitant la consommation de l'eau des puits proche du site


Informations complémentaires :


Traitement effectué

Mise en sécurité du site
  Interdiction d'accès
  Gardiennage
  Evacuation de produits ou de déchets
  Pompage de rabattement ou de récupération
  Reconditionnement des produits ou des déchets
 Autre :

 

Traitement des déchets ou des produits hors site ou sur le site
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Confinement sur site
  Physico-chimique
  Traitement thermique
 Autre :

 

Traitement des terres polluées
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Traitement biologique
  Traitement thermique
  Excavation des terres
  Lessivage des terres
  Confinement
  Stabilisation
  Ventilation forcée
  Dégradation naturelle
 Autre :

 

Traitement des eaux
Rabattement de nappe
Drainage
Traitement :
Air stripping
Vapour stripping
Filtration
Physico-chimique
Biologique
Oxydation (ozonation...)
Autre :

Imprimer la fiche Pour tout commentaire Contactez-nous