Présentation / Actualités Recherche Tableaux de bord Approche nationale FAQ Glossaire Liens Contactez-nous

Base de données BASOL sur les sites et sols pollués
(ou potentiellement pollués) appelant
une action des pouvoirs publics, à titre préventif ou curatif

Région : Nouvelle-Aquitaine
Département : 33
Site BASOL numéro : 33.0103
Situation technique du site : Site en cours de traitement, objectifs de réhabilitation et choix techniques définis ou en cours de mise en oeuvre Site en cours de traitement, objectifs de réhabilitation et choix techniques définis ou en cours de mise en oeuvre
Date de publication de la fiche : 27/10/2014
Auteur de la qualification : DREAL SPR - DRCSE

Localisation et identification du site
Nom usuel du site : BAUDOU

Localisation  :
Commune : Les Églisottes-et-Chalaures
Arrondissement :
Code postal : - Code INSEE : 33154 (2 105 habitants)
Adresse : 28 rue Reynaud du Moulin BP 103
Lieu-dit :
Agence de l'eau correspondante : Adour-Garonne
Code géographique de l'unité urbaine : 33302 : Coutras (11 393 habitants)


Géoréférencement :

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT93

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT II ETENDU 413136 2013704 Commune (centre)

Parcelles cadastrales :

Cadastre Section cadastrale N° de parcelle Précision parcellaire Source documentaire Observations
Nom Arrondissement Date
Les Églisottes-et-Chalaures 21/05/2001 AB 104 Parcellaire parfait actuel Le Bourg
Les Églisottes-et-Chalaures 21/05/2001 AB 105 Parcellaire parfait actuel Le Bourg
Les Églisottes-et-Chalaures 21/05/2001 AB 106 Parcellaire parfait actuel Le Bourg
Les Églisottes-et-Chalaures 21/05/2001 AB 107 Parcellaire parfait actuel Le Bourg
Les Églisottes-et-Chalaures 21/05/2001 AB 372 Parcellaire parfait actuel Le Bourg
Les Églisottes-et-Chalaures 21/05/2001 AB 109 Parcellaire parfait actuel Le Bourg
Les Églisottes-et-Chalaures 21/05/2001 ZA 1 Parcellaire parfait actuel Prairie de Reyraud
Les Églisottes-et-Chalaures 21/05/2001 ZP 63 Parcellaire parfait actuel L'Ile
Les Églisottes-et-Chalaures 21/05/2001 ZP 64 Parcellaire parfait actuel Le Canton Ouest
La Roche-Chalais 21/05/2001 467 ZB 42 Parcellaire parfait actuel Sous le pré de Reyraud
La Roche-Chalais 21/05/2001 467 ZB 43 Parcellaire parfait actuel Sous le pré de Reyraud
La Roche-Chalais 21/05/2001 467 ZB 54 Parcellaire parfait actuel Sous le pré de Reyraud
La Barde 21/05/2001 AP 180 Parcellaire parfait actuel Le Mouillis
La Barde 21/05/2001 AR 246 Parcellaire parfait actuel Au bout des prés

Plan(s) cartographique(s) :

Responsable(s) actuel(s) du site : EXPLOITANT (si ICPE ancienne dont l'exploitant existe encore ou ICPE en activité)

Nom : Baudou SA et SA La Botte Baudou
   il s'agit D'UN MANDATAIRE DE JUSTICE

Qualité du responsable :
PERSONNE MORALE PRIVEE

Le site fait l'objet d'une intervention de l'ADEME

Propriétaire(s) du site :

Nom Qualité Coordonnées
Sa MMB Manufacture Maurice Baudou PERSONNE MORALE PRIVEE Parcelle AB 373 Les Eglisottes


Caractérisation du site à la date du 19/05/2014

Description du site :
Ancien site industriel de fabrication de chaussures situé sur les rives de la Dronne et sur lequel se sont succédées plusieurs sociétés de 1983 à 1999.
De 1983 à 1990, la Cie Industrielle du Sud-Ouest, puis la société nouvelle Baudou SA ont fabriqué des bottes en caoutchouc, des brodequins en caoutchouc, des chaussures de sécurité polyuréthane, des bottes en P.V.C, des sabots en P.V.C et des brodequins en P.V.C.
De 1990 à 1993, Baudou SA produisait les mêmes produits ainsi que des bottes en polyuréthane.
Enfin, de 1993 à 1996 la botte BAUDOU SA continuait cette gamme de production mais arrêtait les productions en caoutchouc en juin 1995.
En 1997, le fond de commerce la botte baudou est racheté par BAUDOU SA filiale du groupe HUMEAU-BEAUPREAU. BAUDOU SA quittera le site en 1999 pour s'installer en zone industrielle sur la même commune des Eglisottes (33).
Le site, propriété de l'ancien la SA MMB (Manufacture Maurice Baudou) a été vendu en 2001 à une personne privée. La SA MMB reste toutefois propriétaire de la parcelle cadastrée section AB N° 373 et correspondant à une zone de sols polluée.

 

Description qualitative :
1 - ETAT DES LIEUX
Depuis de départ de la SA BAUDOU en 1999, le site est en friche, les bâtiments ont subi de graves dégradations (toutes les vitres et baies vitrées sont détruites, les portes et les fenêtres ont été dérobées et les accès à tous les autres bâtiments ont été ouverts).
Lors de sa visite du 09 novembre 2005 la DRIRE a fait le constat suivant :
- L'accès au site par la rue du Moulin a été condamné par déversement de terre et de gravats par le propriétaire. Le portail est en place.
- La signalisation d’interdiction de pénétrer est affichée à l’entrée de la voie principale.Le deuxième accès libre aboutissant à l'arrière du bâtiment 15 constitue désormais l’accès principal au site.
- Le stock de déchets en fûts rassemblés par le représentant de l'ancien propriétaire, la SA MMB (Manufacture Maurice Baudou), comportant 36 fûts métalliques de 200 litres, en mauvais état, plus ou moins vides, ainsi qu'un certain nombre de bidons, petits contenants, flacons de laboratoire confinés dans un "big-bag" et recouvert de terre, a été évacué par la SA BAUDOU.
- Les déchets ont été éliminsé par la SIAP (33 Bassens). Les bordereaux de suivi des déchets industriels émis le 07 juillet 2004 attestent de cette élimination.
- La zone polluée, cadastrée AB N° 373, se situe entre les bâtiments 18 et 3. Elle correspond probablement à une aire de brûlage. Les nombreux déchets banals en mélange : plastiques, bois, ferrailles,-etc., observés lors de la précédente visite du 18 juillet 2002 ont été enlevés. L’aspect noirâtre n’est observé que sur une surface de quelques mètres carrés laissant penser qu’il ne s’agit pas forcément d’hydrocarbures à l’origine.
- le nouveau propriétaire, qui n’est pas le propriétaire de la parcelle cadastrée AB n° 373, nous a déclaré être prêt à offrir ses services pour décaper cette zone polluée, à condition qu’on mette à sa disposition une ou plusieurs bennes et que la prise en charge financière de l’élimination ne lui incombe pas.
- Les bâtiments sont dans l’état observé lors de la précédente visite du 18 juillet 2002 , sauf pour :
- le bâtiment 1 a été la proie d’un incendie partiel qui a détruit la toiture,
- le bâtiment 9 s’est effondré,
- le propriétaire a démoli le bâtiment 13,
- les bâtiments 14 et 15 ont été vendus,
- le propriétaire a transformé le bâtiment 16 en atelier de mécanique et de remisage de matériels de travaux publics.
- Le propriétaire a procédé au pompage des huiles contenues dans les caniveaux de service du bâtiment 16 et les a conditionnées dans 4 fûts de 200 litres stockés à l’extérieur du bâtiment.
- Le propriétaire envisage par ailleurs la destruction à court terme, de l’ensemble des bâtiments hormis les bâtiments 1 et 16.
- Les déchets banals et les matières premières encore présents sur le site et en quantité relativement limitée, ne présentent pas de risques particuliers dans l’état actuel d’usage de friche industrielle du site.

EN RESUME :
Le stock de déchets et de produits toxiques mis hors d’eau a été évacué.
La zone polluée entre les bâtiments 3 et 18 ne représente visuellement que quelques mètres carrés. La couleur noirâtre, qui fait penser d’emblée à des hydrocarbures, est sans doute liée davantage aux résidus de brûlages de déchets.
Les analyses réalisées en 2001 par la SIAP (33 Bassens) ont montré la présence d’hydrocarbures mais également de métaux tels que le cuivre et le plomb.
Les huiles contenues dans les caniveaux de service du bâtiments 16 ont été collectées et stockées dans 4 fûts de 200 litres. Nous avons demandé au propriétaire que ces fûts soient mis en sécurité, sur rétention et sous abri, dans l’attente de leur élimination.

Deux zones de faibles importance présentent un risque potentiel :
- un écoulement d’hydrocarbures et la présence de 2 fûts de 200 litres et quelques bidons à proximité des cuves de stockage du fuel lourd le long du bâtiment de l'ancienne chaufferie,
- un écoulement d’huile sur la dalle béton provenant d’un fût de 50 litres dans le local électrique situé entre les bâtiments 9 et 11.

La visite du 09 novembre 2005 a permis de constater que le site de l’Ancienne usine BAUDOU, 28 rue Reynaud du Moulin 33230 Les Eglisottes, ne présentait pas de risque majeur apparent pour les personnes et l’environnement pour son usage actuel de friche industrielle, en dehors du risque d’effondrement des bâtiments.

Toutefois, afin de mettre définitivement le site en sécurité, il conviendrait :
- d’évacuer les 4 fûts de 200 litres d’huiles collectées par le propriétaire,
- d’évacuer les 2 fûts de 200 litres d’hydrocarbures et les bidons localisés à proximité des cuves de stockage du fuel lourd et de décaper et nettoyer les sols souillés d’hydrocarbures,
- de nettoyer la dalle du local électrique souillé d’huile,
- de décaper la zone polluée localisée sur la parcelle AB 373.

le coût des travaux restant à réaliser a été évalué à 23 000 €, Ces coûts établis en 2005 sont probablement à réévaluer.

Cela ne préjuge pas des éventuels transferts de pollution qui auraient pu s’effectuer dans les sols et la nappe. A cet effet un contrôle de la qualité des eaux souterraines par la mise en place d’un piézomètre pourrait être réalisé à l’aval hydraulique du site.

2 - CONTENTIEUX
Faute d'avoir exécuté l'arrêté du 2 janvier 2001 prescrivant la remise en état, le diagnostic et la surveillance du site, la SA BAUDOU a été consignée d'une somme de 111 043 € répondant des travaux à réaliser.Les recours déposés par la SA BAUDOU pour annulation des arrêtés ont été débouté. Un recours est pendant devant la juridiction d'appel.
Au vu du constat du 09/11/2005, le coût des travaux restant à réaliser a été évaluer à 23 000 €. Une transaction avec la SA BAUDOU est en cours depuis avril 2006 avec le Ministère chargé de l'environnement.

Par courrier du 20 décembre 2010, le Directeur des Finances Publiques d'Aquitaine et du Département de la Gironde, demande au Préfet de la Gironde de lui faire connaître son analyse des deux titres de perception exécutoires émis le 3 avril 2002 à l'encontre :
de Maître HIROU, es qualité de commissaire à l'exécution du plan, d'un montant de 123441 €, représentant le montant de la consignation due par la SA La Botte BAUDOU,  au titre de la remis en état du site des Eglisottes,
de la SA BAUDOU, ancien exploitant du dit site, d'un montant de 111043€, représentant le montant de la consignation due par la société au titre de la dépollution du même site des Eglisottes.

L'analyse de l'Inspection est la suivante :
La cession de la SA La Botte Baudou remontant au 3 février 1997, il est fort probable que Maître HIROU n'a plus la qualité de commissaire à l'exécution du plan de la cession de la SA La Botte BAUDOU, laquelle société n'existe probablement plus à ce jour.
Dans ces conditions nous pensons qu'il serait vain de poursuivre le contentieux à l'encontre de Maître HIROU et nous proposons en conséquence d'arrêter la procédure.

En revanche, faute d'avoir exécuté l'arrêté du 2 janvier 2001 prescrivant la remise en état, le diagnostic et la surveillance du site, la SA BAUDOU a été consignée d'une somme de 111 043 € répondant des travaux à réaliser. Les recours déposés par la SA BAUDOU pour annulation des arrêtés ont été débouté. Un recours est pendant devant la juridiction d'appel.
Une transaction avec la SA BAUDOU serait en cours depuis avril 2006 avec le Ministère chargé de l'environnement dont nous ignorons l'issue à ce jour (22/02/2011).

Au vu du constat de l'inspection des installations classées du 09/11/2005, le coût des travaux restant à réaliser a été évalué à 23 000 €, détaillé de la façon suivante :
- évacuation de 4 fûts de 200 litres d'huiles collectées par le propriétaire et les 2 fûts de 200 litres d’hydrocarbures et les bidons localisés à proximité des cuves de stockage du fuel lourd : environ 1500 €,
- décapage et nettoyage des sols souillés d'hydrocarbures à proximité des cuves de stockage de fuel lourd : 2500 €,
- nettoyage de la dalle du local électrique souillée d'huile : environ 1000 €,
- décapage de la parcelle AB 373 ( base 50 m2, 15 cm de profondeur) : 18 000 €.

En vue de la transaction susvisée, ces éléments ont été fournis au ministère chargé de l'environnement par courriel du 12 avril 2006.

Ces coûts établis en 2005 sont probablement à réévaluer.

Le 22/02/2011, la DREAL propose au Préfet de la gironde :
- d'abroger la consignation prescrite à Maître HIROU par arrêté n° 15180/2 du 1er mars 2002,
- de réduire le montant de la consignation à 23 000 € à l'encontre de la SA BAUDOU.

Par arrêtés du 12 juillet 2011, les arrêtés ci-dessus sont abrogés et retirés.

On peut considérer dès lors que cette affaire relève de la responsabilité défaillante et que l'intervention de l'ADEME pourrait être requise.

3 - RECOLEMENT ET PROCEDURE ADEME
La visite d'inspection du 03/09/2012 dresse l'état suivant :
- les bâtiments 3, 8 (pour partie), 9, 11, 12, 13,17, 19 ont été démolis, les matériaux de démolition ont été évacués pour la plupart,
- le fût de 50 l localisé dans le bâtiment électrique (entre les bâtiments 9 et 11) a été évacué avant la démolition. Les matériaux de déconstruction sont sur place,
- une des deux cuves accolées au bâtiment chaufferie (17) a été déplacée de son berceau. Le propriétaire a pratiqué une ouverture de l'enveloppe. Le fond de fuel lourd est visible.
La deuxième cuve, en l'état, contiendrait également un fond de fuel lourd.
Les fûts et les bidons situés à proximité des cuves et visibles lors de la visite du 09/11/2005 ont été regroupés, utilisés ou évacués par le propriétaire,
- les 4 fûts d'huile stockés à l'air libre au sud du bâtiment 16 ont été déplacés et mis à l'abri dans le bâtiment 18.
Le propriétaire a regroupé dans cet espace d'autres fûts découverts lors des démolitions. Il reste dans les étages du bâtiment 8, en cours de démolition, 4 à 5 fûts qui seront également regroupés dans l'espace du bâtiment 18,
- le propriétaire a déclaré avoir décapé sur 30 cm environ, la zone de brûlage localisée sur la parcelle AB 373. Les terres auraient été éliminées dans une décharge locale. Le propriétaire n'a pas pu fournir aucun justificatif de cette élimination.

Le 05/09/2012, l'inspection propose :
- évacuer le stock d'une dizaine de fûts regroupés dans le bâtiment 16,
- vider et nettoyer les 2 cuves de fuel lourd localisées près de l'ancienne chaufferie (bâtiment 17),
- décaper les souillures au sol observées à proximité des dites cuves.
Le montant de 23 000€ avancé en 2005 est en conséquence à réévaluer.

Par ailleurs, compte tenu des nombreuses sources potentielles de pollution identifiées sur le site, il serait utile de contrôler la qualité des eaux souterraines par la mise en place d'un ou plusieurs piézomètres sachant que la nappe est en relation avec la rivière La Dronne qui longe le site.
Enfin, 13 ans après la cessation d'activité de la SA BAUDOU, il s'avère que les procédures administratives et contentieuses n'ont pas permis de régler de façon définitive la remise en état de ce site.
Les responsables ont disparus. On peut donc considérer que la situation relève de responsabilité défaillante.
Conformément à la circulaire 26 mai 2011 relative à la cessation d'activité d'une installation classée – chaîne de responsabilités – défaillance des responsables, nous sollicitons l'intervention de l'ADEME pour achever les travaux de mise en sécurité de l'ancien site BAUDOU 33 Les Eglisottes et contrôler la qualité des eaux souterraines au droit du site.

L'arrêté de travaux d'office du 13/05/2014 prescrit à l'ADEME les travaux suivants :
1 - Mise en sécurité des deux cuves de fuel lourd
- vidange des fonds de cuve et inertage par ouverture en partie basse et haute (les cuves vidangées et inertées sont laissées sur place),
- retrait des éléments de toiture en amiante-ciment de l’auvent ayant couvert les cuves,
- retrait des éléments de toiture en amiante-ciment présents dans les cuvettes de rétention,
- retrait des éléments de toiture en amiante-ciment dispersés en périphérie des cuvettes de rétentions,
- vidange et curage du mélange eau-hydrocarbures présent dans les cuvettes de rétention,
- décapage des terres impactées au droit d’une des cuves.

2 – Stock de fûts regroupés dans le bâtiment n°18
- reconditionnement des fûts au besoin,
- évacuation des fûts.

3 – Stock de fûts dispersés dans le bâtiment n° 8
- nettoyage préalable des surfaces si nécessaire,
- reconditionnement au besoin des fûts,
- évacuation des fûts et des cartons souillés.

4 – Zone impactée en avant du bâtiment n°8
- décapage de surface de la zone impactée par des huiles noires,
- évacuation des terres.

5 – Surveillance de la nappe
- mise en place d’un réseau piézométrique simplifié,
- déclaration des ouvrages selon annexe 2, si besoin,
Les modalités de surveillance seront définies à la suite de l'intervention de mise en sécurité du site.


Description du site

Origine de l'action des pouvoirs publics : CESSATION DEFINITIVE D'ACTIVITE (ARTICLE 34-1)

Date de la découverte : 02/11/2000


Origine de la découverte :

Recherche historique Travaux
Transactions Dépôt de bilan
cessation d'activité, partielle ou totale Information spontanée
Demande de l'administration Analyse captage AEP ou puits ou eaux superficielles
Pollution accidentelle Autre : conseil supérieur de la pêche-Mairie des Eglisottes

 

Types de pollution :

Dépôt de déchets Dépôt aérien
Dépôt enterré Dépôt de produits divers
Sol pollué Nappe polluée
Pollution non caractérisée

 

Origine de la pollution ou des déchets ou des produits :

Origine accidentelle
Pollution due au fonctionnement de l'installation
Liquidation ou cessation d'activité
Dépôt sauvage de déchets
Autre


Année vraisemblable des faits : 1998
Activité : Industrie du caoutchouc
Code activité ICPE : D71


Situation technique du site
Evénement Prescrit à la date du Etat du site Date de réalisation
Mise en sécurité du site  02/01/2001  Site en cours de traitement, objectifs de réhabilitation et choix techniques définis ou en cours de mise en oeuvre  30/11/2006 
Diagnostic initial  02/01/2001  Site mis à l'étude, diagnostic prescrit par arrêté préfectoral  31/01/2001 



Rapports sur la dépollution du site : Aucun document n'a été transféré pour le moment.


Caractérisation de l'impact

Déchets identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de déchets) :

Déchets non dangereux
Déchets dangereux
Déchets inertes

Produits identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de produits) :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Substances radioactives
Plomb (Pb) Sélénium (Se)
Solvants halogénés Solvants non halogénés
Sulfates TCE (Trichloroéthylène)
Zinc (Zn)
Autres :

Polluants présents dans les sols :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les sols :
Aucun

Polluants présents dans les nappes :

Aluminium (Al) Ammonium
Arsenic (As) Baryum (Ba)
BTEX Cadmium (Cd)
Chlorures Chrome (Cr)
Cobalt (Co) Cuivre (Cu)
Cyanures Fer (Fe)
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les nappes :
Aucun

Polluants présents dans les sols ou les nappes :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Sulfates
TCE (Trichloroéthylène) Zinc (Zn)
Autres :

Risques immédiats :

Produits inflammables
Produits explosifs
Produits toxiques
Produits incompatibles
Risque inondation
Risque inondation
Fuites et écoulements
Accessibilité au site

Importance du dépôt ou de la zone polluée :

Tonnage (tonne) : 0
Volume (m3) : 0
Surface (ha) : 0

Informations complémentaires :
Aucune

Environnement du site

Zone d'implantation :
Habitat : DENSE
Zone : AGRICOLE

 

 

Hydrogéologie du site  :

Absence de nappe.

Présence d'une nappe.

 

 

Utilisation actuelle du site :

Site industriel en activité.

Site industriel en friche.

Site ancien réutilisé

 

 

Impacts constatés :
Captage AEP arrêté (aduction d'eau potable)
Teneurs anormales dans les eaux superficielles et/ou dans les sédiments
Teneurs anormales dans les eaux souterraines
Teneurs anormales dans les végétaux destinés à la consommation humaine ou animale
Plaintes concernant les odeurs
Teneurs anormales dans les animaux destinés à la consommation humaine
Teneurs anormales dans les sols
Santé
Sans
Inconnu
Pas d'impact constaté après dépollution




Surveillance du site

Milieu surveillé  :
Eaux superficielles, fréquence (n/an) :
Eaux souterraines, fréquence (n/an) : 12

 

Etat de la surveillance :
Absence de surveillance justifiée
Raison :

Surveillance différée en raison de procédure en cours
Raison :

Début de la surveillance :
Arrêt effectif de la surveillance :

Résultat de la surveillance à la date du  :  

Résultat de la surveillance, autre :


Restrictions d'usage et mesures d'urbanisme

Restriction d'usage sur :
L'utilisation du sol (urbanisme)
L'utilisation du sous-sol (fouille)
L'utilisation de la nappe
L'utilisation des eaux superficielles
La culture de produits agricoles



Mesures d'urbanisme réalisées :
Servitude d'utilité publique (SUP)
Date de l'arrêté préfectoral :

Porter à connaissance risques, article L121-2 du code de l'urbanisme
Date du document actant le porter à connaissance risques L121-2 code de l'urbanisme :

Restriction d'usage entre deux parties (RUP)
Date du document actant la RUP :

Restriction d'usage conventionnelle au profit de l'Etat (RUCPE)
Date du document actant la RUCPE :

Projet d'intérêt général (PIG)
Date de l'arrêté préfectoral :

Inscription au plan local d'urbanisme (PLU)

Acquisition amiable par l'exploitant

Arrêté municipal limitant la consommation de l'eau des puits proche du site


Informations complémentaires :


Traitement effectué

Mise en sécurité du site
  Interdiction d'accès
  Gardiennage
  Evacuation de produits ou de déchets
  Pompage de rabattement ou de récupération
  Reconditionnement des produits ou des déchets
 Autre :

 

Traitement des déchets ou des produits hors site ou sur le site
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Confinement sur site
  Physico-chimique
  Traitement thermique
 Autre :

 

Traitement des terres polluées
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Traitement biologique
  Traitement thermique
  Excavation des terres
  Lessivage des terres
  Confinement
  Stabilisation
  Ventilation forcée
  Dégradation naturelle
 Autre :

 

Traitement des eaux
Rabattement de nappe
Drainage
Traitement :
Air stripping
Vapour stripping
Filtration
Physico-chimique
Biologique
Oxydation (ozonation...)
Autre :

Imprimer la fiche Pour tout commentaire Contactez-nous