Présentation / Actualités Recherche Tableaux de bord Approche nationale FAQ Glossaire Liens Contactez-nous

Base de données BASOL sur les sites et sols pollués
(ou potentiellement pollués) appelant
une action des pouvoirs publics, à titre préventif ou curatif

Région : Nouvelle-Aquitaine
Département : 33
Site BASOL numéro : 33.0020
Situation technique du site : Site en cours de traitement, objectifs de réhabilitation et choix techniques définis ou en cours de mise en oeuvre Site en cours de traitement, objectifs de réhabilitation et choix techniques définis ou en cours de mise en oeuvre
Date de publication de la fiche : 22/12/2015
Auteur de la qualification : DREAL UT Gironde - Bordeaux/Cellule Risques Accidentels

Localisation et identification du site
Nom usuel du site : CCMP (ex SHELL) Dépôt pétrolier de Pauillac

Localisation  :
Commune : Pauillac
Arrondissement :
Code postal : - Code INSEE : 33314 (5 265 habitants)
Adresse : ZI de Trompeloup
Lieu-dit :
Agence de l'eau correspondante : Adour-Garonne
Code géographique de l'unité urbaine : 33201 : Pauillac (5 265 habitants)


Géoréférencement :

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT93 405649 6465001 Adresse (rue)

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT II ETENDU 357440 2029507 Adresse (rue)

Parcelles cadastrales :

Non défini

Plan(s) cartographique(s) :

Responsable(s) actuel(s) du site : EXPLOITANT (si ICPE ancienne dont l'exploitant existe encore ou ICPE en activité)

Nom : Compagnie Commerciale de Manutention Pétrolière
   il s'agit DU DERNIER EXPLOITANT

Qualité du responsable :
PERSONNE MORALE PRIVEE


Propriétaire(s) du site :

Nom Qualité Coordonnées
Compag,ie Comerciale de Manutention Pétrolière CCMP PERSONNE MORALE PRIVEE 29, rue Cambacèrès 75008 PARIS


Caractérisation du site à la date du 09/11/2015

Description du site :
Dépôt pétrolier exploité par la Compagnie Commerciale de Manutention Pétrolière (CCMP) était à l'origine exploité par la société SHELL. Le changement d'exploitant a été déclaré le 12/01/2007. Ce dépôt de gasoil et de fuel domestique est destiné au stockage stratégique et à l'alimentation du dépôt DPA de Bassens (33). Il s'étend sur un terrain de 60 hectares environ en bordure de l'estuaire de la Gironde, à environ 2,5 km au Nord du bourg de Pauillac.

Sur ce site, une raffinerie de pétrole a été exploité jusqu'en 1986. Aujourd'hui, le site est reconverti en stockage pétrolier comportant 24 bacs stockant principalement du gasoil (473.000 m3) approvisionné à partir d'un appontement. L'exploitation est autorisée par l'arrêté préfectoral du 13/01/1992 complété par l'arrêté préfectoral du 20/02/2001. L'arrêté du 01/04/2008 acte le démantèlement des bacs et la destruction des bâtiments non utilisés.

 

Description qualitative :
1 - MISE EN SECURITE
Le démantèlement de la raffinerie en 1987 a laissé sur place un stock de déchets d'environ 20.000 tonnes. L'arrêté préfectoral du 13/01/1992 a fixé un délai de dix ans pour l'évacuation et l'élimination des déchets. En Février 2002 les prescriptions ont été réalisées.


2 - DIAGNOSTIC
Une étude de sols menée par ANTEA début 1996 a confirmé la présence de résidus d'hydrocarbures sur le site à des teneurs variables supérieures à 500 ppm. Le contexte hydrogéologique (nappe superficielle peu productive, couche de marne,…) constitue des éléments favorables à la bonne protection des nappes souterraines profondes captées. Afin de compléter les éléments d'information du diagnostic réalisé en 1994 et 1996, l'arrêté préfectoral du 19/10/1998 a prescrit le diagnostic initial et l'Évaluation Simplifiée des Risques (ESR) de l'ensemble du site SHELL.

L'étude a été remise le 29/11/2000 et a conclu au classement 2 « à surveiller » du site pour l'usage du moment. Ce classement n'est ni définitif, ni absolu. Il permet de hiérarchiser, dans une grille qui comporte trois niveaux, la priorité à mener les investigations complémentaires en vue de la mise en œuvre des solutions de dépollution des milieux. Ces compléments ont été apportés par le diagnostic approfondi et l'évaluation détaillée des risques sur l'ensemble de la plateforme pétrolière (SHELL & Butagaz) dont les rapports ont été remis en Décembre 2004.

Le risque sanitaire présenté par le site CCMP est modéré compte tenu de son usage du moment (salariés avertis). Toutefois, les études ci-dessus ont mis en évidence cinq zones de pollution de terrains par des hydrocarbures ainsi qu'un impact sur la nappe au droit du dit site mais également hors site au Sud et sur le milieu superficiel par des suintements en berge de Gironde notamment.

L'exploitant a réalisé un rapport d'étude suite aux investigations complémentaires de Février 2012 et il a défini les techniques de traitement. Ce document, daté du 20/03/2012 a été remis le jour de l'inspection du 03/04/2012.

Le 29/05/2014, l'exploitant déclare l'arrêt de l'exploitation et le démantèlement de 3 bacs de stockage à toit flottant. Le diagnostic des sols et de la nappe doit être mené conformément à l'arrêté de travaux du 11/05/2010 visé au point 3.


3 - TRAVAUX
A la suite du diagnostic de 1996, des travaux de dépollution des terres ont été entrepris, aujourd'hui inachevés. Par arrêté préfectoral du 05/12/2007, il a été demandé à l'exploitant d'étudier, avant le 31/12/2007, les possibilités techniques et économiques de résorber ces sources de pollution des sols et de la nappe et d'assurer la surveillance périodique des eaux souterraines de la nappe superficielle.

Le plan de gestion a été fourni le 02/09/2008 sur la base du rapport VERITAS du 28/01/2008 et du rapport ARCAGÉE du 29/08/2008 relatif à l'étude technico-économique des solutions. L'arrêté préfectoral de travaux proposé le 27/03/2009, après deux passages en CODERST en Octobre 2009 et Mars 2010, est signé le 11/05/2010. Il prescrit :
- la mise en place de trois tranchées drainantes pour supprimer le transfert de la pollution de la nappe hors site,
- le traitement des eaux de la nappe,
- excavation et traitement sur site des terres contenant plus de 2.000 mg/kg d'hydrocarbures,
- traitement des terres contenant plus de 1.000 mg/kg d'hydrocarbures et de la nappe de la zone des Guineys pour rendre compatible le site avec un usage agricole.

État au 24/11/2011 :
- zone 1 (anciens stockages avant guerre) : écrémage et traitement sur charbon actifs, 309 m3 d'eau traités, 620 litres de surnageant récupérés. Excavation et bio-traitement de 250 m3 de terres impactées,
- zone 2 : suivi environnemental (nouveaux bacs en projet),
- zone 3 : délai d'un an pour identifier la source de pollution. Délai dépassé,
- zone 4 : pompage dans la tranchée et dans trois puits à mettre en œuvre,
- zone 5 : pompage dans cinq puits à mettre en œuvre,
- zone 6 : Écrémage de la nappe en PZ6, 80 litres de surnageant récupéré. Traitement des terres par landfarming et andains sur un hectare + plateforme phyto rémédiation en cours. Deux parcelles terrain plantées en vignes.

La performance du système de traitement de la nappe est entre 97 et 99%. Toutefois, les concentrations dans la nappe pour la zone 1 sont supérieures aux valeurs fixées.

État au 03/04/2012 :
Le traitement de la zone 3 a été retardé car le choix et le dimensionnement de la méthode devaient être affinés. Par ailleurs, la source de pollution n'était pas localisée. Les équipements seront mis en place en Mai 2012 pour un démarrage du traitement de la nappe par stripping et venting en Juillet 2012.
- Sur les zone 1, 4 et 5 : 1.655 m3 d'eau ont été traitées, 415 litres de surnageant ont été récupérés.
- Sur la zone des Guineys : 22.000 m3 de terres sont en cours de traitement biologique.

L'inspection du 04/05/2010 a permis de constater que le site a été complètement nivelé et nettoyé pour créer les tranchées drainantes et installer les puits demandés dans l'arrêté préfectoral du 11/05/2010 afin de capter les hydrocarbures et de stopper leur progression vers l'extérieur du site.

Les spots de pollution de 10.000 à 55.000 mg/kg d'HC de la zone 1, au Sud du site (800 à 900 m3), ont été traités en priorité et stockés avec les sols de la tranchée drainante (600 m3) dans une alvéole étanche créée au Nord-Ouest du site. Des sur-nageant présents dans la tranchée drainante sont récupérés. Les analyses des eaux de cette tranchée ont montré qu'il y a peu d'hydrocarbures dissous (entre 1 et 3 mg/l). Cependant, ces concentrations restent supérieures aux valeurs limites de l'arrêté préfectoral sur les dissous. La zone 2 a été confinée avec trois tranchées drainantes. La zone 3 fera l'objet d'un traitement in-situ. Des investigations complémentaires ont été réalisées sur la zone 4 (30 sondages) pour déterminer les spots de pollution. Elles ont permis de cerner les sources de pollution par les BTEX. Deux tranchées drainantes ont été réalisées et 280 m3 de terres ont été enlevés et regroupés dans l'alvéole étanche au Nord-Ouest du site. Le traitement des dissous des eaux pompées dans les tranchées drainantes et les puits était en cours de dimensionnement le jour de l'inspection. Il doit être opérationnel dès réception de l'arrêté préfectoral du 11/05/2010.

Des investigations complémentaires ont également été réalisées dans la zone 5 pour les mêmes raisons. Elles ont conduit à réaliser trois puits pour récupérer les hydrocarbures (4 à 30 mg/l) et six puits pour éliminer une zone polluée par le benzène dont les concentrations varient entre 5 et 55 mg/l. De nouveaux puits devaient être réalisés pour compléter le dispositif et s'assurer que les spots soient bien cernés (2 pour les hydrocarbures et 4 pour le benzène). La zone 6 des Guineys comporte actuellement trois phases de traitement :
- par andains,
- le landfarming,
- la fétuque en finition qui venait d'être lancée pour descendre au plus bas possible la concentration en HC.

Ces concentrations en HC devraient être comprises entre 350 et 1.000 mg/kg au bout de 20 mois. Il reste à traiter le surnageant du piézomètre Pz6. Les dispositions de l'arrêté préfectoral du 11/05/2010 ont été rendues applicables depuis la visite.

Etat au 28/01/2014 :
- les 3 tranchées drainantes sont en place, les eaux pompées sont traitées par décantation puis sur charbon actif ou par stripping puis sur charbon actif. Les eaux traitées sont rejetées dans le pluvial du site vers la station de traitement puis le rejet dans le milieu naturel,
- toute la zone 6 des Guineys et le spot de l'entrée du site ont été excavés et traités par landfarming,
- les déblais des tranchées drainantes (10 à 20 000 mg/kg) sont en cours de biotraitement en andains,

- 200m3 de terres très impactées (4000 à 5800 mg/kg) provenant de la cuvette de l'ancien bac T103 ont été traités à la chaux et stockées temporairement à l'abri. La solution de traitement ou d'élimination de ces terres et à définir et à mettre en ouevre.
- le traitement biologique et par phytorémédiation se poursuit sur la zone des Guineys afin de permettre l'usage agricole de cette zone.
- Le traitement de la nappe de la zone des Guineyz autour du PZ6 se poursuit par pompage et écrémage. Des solutions d'optimisation de ce traitement sont à l'étude.


4 - SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES
Ce site est soumis à l’application de l’article 65-a. de l’arrêté ministériel du 02/02/1998 modifié relatif à la surveillance des eaux souterraines par référence aux rubriques 1432 (Stockage en réservoirs manufacturés de liquides inflammables), 1433 (Installations de mélange ou d'emploi de liquides inflammables) et 1434 (Installation de remplissage ou de distribution de liquides inflammables) de la nomenclature des Installations Classées.

Les niveaux piézométriques de la nappe et la teneur en hydrocarbures totaux étaient contrôlés jusqu'à présent chaque trimestre dans dix piézomètres (arrêté préfectoral du 13/01/1992). Les études ci-dessus ont permis de réorganiser et d'optimiser cette autosurveillance qui a été revue de la façon suivante :
- Trois piézomètres dont un à l'amont hydraulique du site,
- analyse semestrielle des paramètres : HCTX, BTEX, Aromatiques, indice Phénol et plomb (arrêté du 05/02/2001).

Le 11/12/2006, la DRIRE demande à l'exploitant de proposer un programme optimisé de surveillance périodique des eaux souterraines de la nappe superficielle. Compte tenu de la bonne protection des aquifères profonds, il n'apparaissait pas nécessaire, à l'époque, de surveiller ces milieux. L'arrêté du 05/12/2007 modifie l'arrêté précédent et prescrit la surveillance semestrielle des eaux souterraines pour les paramètres hydrocarbures totaux, HAP et benzène. Le niveau piézométrique est relevé à chaque campagne.

En Mars 2009, quatre nouveaux piézomètres sont installés. Ce qui porte à sept le nombre de points de surveillance de la nappe. L'arrêté préfectoral du 11/05/2010 prescrit la surveillance semestrielle de la nappe par les sept piézomètres ci-dessus et l'analyse des HCTX, HAP et BTEX. L'aquifère profond de l'Eocène est surveillé de la même façon en deux points.


Description du site

Origine de l'action des pouvoirs publics : CIRCULAIRE DU 3 AVRIL 1996
ARTICLE 65 DE L'ARRETE DU 2 FEVRIER 1998

Date de la découverte : 13/01/1992


Origine de la découverte :

Recherche historique Travaux
Transactions Dépôt de bilan
cessation d'activité, partielle ou totale Information spontanée
Demande de l'administration Analyse captage AEP ou puits ou eaux superficielles
Pollution accidentelle Autre : Arrêt de la raffinerie.

 

Types de pollution :

Dépôt de déchets Dépôt aérien
Dépôt enterré Dépôt de produits divers
Sol pollué Nappe polluée
Pollution non caractérisée

 

Origine de la pollution ou des déchets ou des produits :

Origine accidentelle
Pollution due au fonctionnement de l'installation
Liquidation ou cessation d'activité
Dépôt sauvage de déchets
Autre


Année vraisemblable des faits : 1992
Activité : Raffinage de pétrole, carburants et lubrifiants
Code activité ICPE : D12


Situation technique du site
Evénement Prescrit à la date du Etat du site Date de réalisation
Mise en sécurité du site  13/01/1992  Site sous surveillance avant diagnostic  13/01/1992 
Evaluation simplifiée des risques (ESR)  19/10/1998  Site nécessitant des investigations supplémentaires  29/09/2000 
Diagnostic initial  19/10/1998  Site nécessitant des investigations supplémentaires  15/03/1999 
Diagnostic approfondi  05/12/2007  Site nécessitant des investigations supplémentaires  31/12/2007 
Travaux de traitement  27/03/2009  Site en cours de traitement, objectifs de réhabilitation et choix techniques définis ou en cours de mise en oeuvre  27/03/2009 
Travaux de traitement  11/05/2010  Site en cours de traitement, objectifs de réhabilitation et choix techniques définis ou en cours de mise en oeuvre  14/10/2015 



Rapports sur la dépollution du site :


Caractérisation de l'impact

Déchets identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de déchets) :

Déchets non dangereux
Déchets dangereux
Déchets inertes

Produits identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de produits) :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Substances radioactives
Plomb (Pb) Sélénium (Se)
Solvants halogénés Solvants non halogénés
Sulfates TCE (Trichloroéthylène)
Zinc (Zn)
Autres :

Polluants présents dans les sols :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les sols :
Aucun

Polluants présents dans les nappes :

Aluminium (Al) Ammonium
Arsenic (As) Baryum (Ba)
BTEX Cadmium (Cd)
Chlorures Chrome (Cr)
Cobalt (Co) Cuivre (Cu)
Cyanures Fer (Fe)
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les nappes :
Aucun

Polluants présents dans les sols ou les nappes :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Sulfates
TCE (Trichloroéthylène) Zinc (Zn)
Autres :

Risques immédiats :

Produits inflammables
Produits explosifs
Produits toxiques
Produits incompatibles
Risque inondation
Risque inondation
Fuites et écoulements
Accessibilité au site

Importance du dépôt ou de la zone polluée :

Tonnage (tonne) : 0
Volume (m3) : 100000
Surface (ha) : 0

Informations complémentaires :
Aucune

Environnement du site

Zone d'implantation :
Habitat : DENSE
Zone : AGRICOLE

 

 

Hydrogéologie du site  :

Absence de nappe.

Présence d'une nappe.

Utilisation de la nappe :
Aucune utilisation connue
A.E.P.
Puits privés
Agriculture, industries agroalimentaires
Autres industries
Autre :

 

 

Utilisation actuelle du site :

Site industriel en activité.

  L'activité exercée est à l'origine de la pollution
  L'activité exercée n'est pas à l'origine de la pollution

Site industriel en friche.

Site ancien réutilisé

 

 

Impacts constatés :
Captage AEP arrêté (aduction d'eau potable)
Teneurs anormales dans les eaux superficielles et/ou dans les sédiments
Teneurs anormales dans les eaux souterraines
Teneurs anormales dans les végétaux destinés à la consommation humaine ou animale
Plaintes concernant les odeurs
Teneurs anormales dans les animaux destinés à la consommation humaine
Teneurs anormales dans les sols
Santé
Sans
Inconnu
Pas d'impact constaté après dépollution




Surveillance du site

Milieu surveillé  :
Eaux superficielles, fréquence (n/an) :
Eaux souterraines, fréquence (n/an) : 2

 

Etat de la surveillance :
Absence de surveillance justifiée
Raison :

Surveillance différée en raison de procédure en cours
Raison :

Début de la surveillance : 15/01/1992
Arrêt effectif de la surveillance :

Résultat de la surveillance à la date du 01/01/2014  :  1 LA SITUATION RESTE STABLE

Résultat de la surveillance, autre : Les analyses de Décembre 2001 montrent une augmentation des teneurs en Plomb, hydrocarbures totaux et HAP dans les trois piézomètres mais toutefois sans être alarmante. La campagne du 26/06/2005 montre une situation satisfaisante et stable par rapport aux dernières campagnes. L'intégration dans le temps des résultats de ce suivi doit permettre en outre de contrôler l'évolution du panache ainsi que la pertinence des travaux de dépollution qui seront entrepris à l'issue de l'étude technico-économique susvisée. En Juin et Décembre 2008, une augmentation des concentrations en HCTX, Benzène (50µg/l), Toluène et Xylène (11 mg/l) a été observée. La campagne de décembre 2013 montre une teneurs en hydrocarbures de 18,3 mg/l en Bz22 en augmentation par rapport à juin 2013. La situation est normale en Bz 19, Pz2, Pz3, Pz14 (amélioration, disparition du benzène), Pz22, PzA, puits n°3 et n°4.


Restrictions d'usage et mesures d'urbanisme

Restriction d'usage sur :
L'utilisation du sol (urbanisme)
L'utilisation du sous-sol (fouille)
L'utilisation de la nappe
L'utilisation des eaux superficielles
La culture de produits agricoles



Mesures d'urbanisme réalisées :
Servitude d'utilité publique (SUP)
Date de l'arrêté préfectoral :

Porter à connaissance risques, article L121-2 du code de l'urbanisme
Date du document actant le porter à connaissance risques L121-2 code de l'urbanisme :

Restriction d'usage entre deux parties (RUP)
Date du document actant la RUP :

Restriction d'usage conventionnelle au profit de l'Etat (RUCPE)
Date du document actant la RUCPE :

Projet d'intérêt général (PIG)
Date de l'arrêté préfectoral :

Inscription au plan local d'urbanisme (PLU)

Acquisition amiable par l'exploitant

Arrêté municipal limitant la consommation de l'eau des puits proche du site


Informations complémentaires :


Traitement effectué

Mise en sécurité du site
  Interdiction d'accès
  Gardiennage
  Evacuation de produits ou de déchets
  Pompage de rabattement ou de récupération
  Reconditionnement des produits ou des déchets
 Autre :

 

Traitement des déchets ou des produits hors site ou sur le site
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Confinement sur site
  Physico-chimique
  Traitement thermique
 Autre :

 

Traitement des terres polluées
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Traitement biologique
  Traitement thermique
  Excavation des terres
  Lessivage des terres
  Confinement
  Stabilisation
  Ventilation forcée
  Dégradation naturelle
 Autre :

 

Traitement des eaux
Rabattement de nappe
Drainage
Traitement : SUR SITE
Air stripping
Vapour stripping
Filtration
Physico-chimique
Biologique
Oxydation (ozonation...)
Autre :

Imprimer la fiche Pour tout commentaire Contactez-nous