Présentation / Actualités Recherche Tableaux de bord Approche nationale FAQ Glossaire Liens Contactez-nous

Base de données BASOL sur les sites et sols pollués
(ou potentiellement pollués) appelant
une action des pouvoirs publics, à titre préventif ou curatif

Région : Nouvelle-Aquitaine
Département : 33
Site BASOL numéro : 33.0335
Situation technique du site : Site sous surveillance après diagnostic, pas de travaux complets de réhabilitation dans l'immédiat Site sous surveillance après diagnostic, pas de travaux complets de réhabilitation dans l'immédiat
Date de publication de la fiche : 06/01/2018
Auteur de la qualification : DREAL UT Gironde - Bordeaux/Cellule Risques Accidentels

Localisation et identification du site
Nom usuel du site : TOTAL - Relais ELF Pont du Pas

Localisation  :
Commune : Martignas-sur-Jalle
Arrondissement :
Code postal : - Code INSEE : 33273 (6 809 habitants)
Adresse : 6 avenue du Colonnel Pierre Bourgouin
Lieu-dit :
Agence de l'eau correspondante : Adour-Garonne
Code géographique de l'unité urbaine : 33701 : Bordeaux (831 788 habitants)


Géoréférencement :

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT93 402228 6422987 Adresse (numéro)

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT II ETENDU 354363 1987226 Adresse (numéro)

Parcelles cadastrales :

Cadastre Section cadastrale N° de parcelle Précision parcellaire Source documentaire Observations
Nom Arrondissement Date
Martignas-sur-Jalle 14/09/2017 AL 187 Parcellaire parfait actuel cadastre.gouv.fr

Plan(s) cartographique(s) :

Responsable(s) actuel(s) du site : EXPLOITANT (si ICPE ancienne dont l'exploitant existe encore ou ICPE en activité)
plan-cartographique-33.0335--1.pdf : Plan cadastral
plan-cartographique-33.0335--2.png : Info parcelles

Nom : TOTAL - Relais ELF Pont du Pas
   il s'agit DU DERNIER EXPLOITANT

Qualité du responsable :
PERSONNE MORALE PRIVEE


Propriétaire(s) du site :

Nom Qualité Coordonnées
SCI de la Jalle PERSONNE MORALE PRIVEE Copropriété :
- SCI de la Jalle Avenue du Colonel Pierre de Bourgoin - Martignas sur Jalle
- Société Alvea


Caractérisation du site à la date du 14/09/2017

Description du site :
Ancienne station-service exploitée sous l'enseigne TOTAL - Relais ELF Pont du Pas, 6 avenue du Colonnel Pierre Bourgouin sur la commune de MARTIGNAS sur JALLE.

Les installations étaient autorisées par le récépissé de déclaration du 06/08/1980.

L'exploitant informe la préfecture par courrier en date du 17/12/2012 de la cessation d'activité du site au 31/12/2010. Le préfet notifie la cessation d'activité le 08/03/2013.

La station se composait de quatre postes de distribution de carburant et de quatre réservoirs enterrés d'un volume total de 95 m3 répartis comme suit:
-réservoir 1 : 1 compartiment de 20 m3 de gazole et 1 compartiment de 10 m3 de SP95
-réservoir 2 : 1 compartiment de 30 m3 de gazole et 1 compartiment de 10 m3 de gazole
-réservoir 3 : 1 compartiment de 10 m3 de SP98
-réservoir 4 : 1 compartiment de 9 m3 de gazole et 1 compartiment de 6 m3 de gazole.

A noter la présence du cuve de fioul domestique appartenant à la SCI de la Jalle utilisée pour le chauffage du bâtiment, louée à Intermarché.

Les propriétaires du site sont ALVEA et la SCI de la Jalle.

 

Description qualitative :
1- DIAGNOSTIC
Une fuite est intervenue en 2001.
Dans son courrier du 17/12/2012, l'exploitant informe la préfecture de la cessation d'activité de son site intervenue le 31/12/2010.

Différents documents étaient joints à cette déclaration, et notamment un diagnostic environnemental d'avril 2010 rédigé par A.M.D.E.

Ce diagnostic montre :
- Une fuite est intervenue en 2001.
- la présence d'eaux souterraines à des profondeurs comprises entre 4 et 5 m de profondeur qui s'écoulent en direction du Nord-Ouest,
- une utilisation agricole et individuelle des eaux souterraines a priori faiblement impactées du fait de la présence du ruisseau La Jalle (barrière hydraulique),
- le relevé d'indices organoleptiques à proximité des aires de distribution et sur les sols à la base de certains réservoirs,
- l'absence d'anomalies en hydrocarbures volatils,
- la présence d'hydrocarbures dans les sols au niveau du réservoir de gazole et d'un poste de distribution,
- l'existence d'une pollution en hydrocarbures dissous dans les eaux souterraines au droit des postes de distribution.

TOTAL s'engage à proposer les moyens de définir l'extension de la pollution de la nappe à l'aval du site.

2- TRAVAUX
Dans son courrier du 17/12/2012, l'exploitant fourni également un rapport de travaux.

Ce rapport fait apparaitre le ferraillage de 4 cuves, des installations de distribution des séparateurs d'hydrocarbures et des tuyauteries (dans la limite technique).

Ce rapport fait également état de 552 tonnes de terres souillées qui ont été envoyées vers un centre de traitement biologique. Ces travaux se sont déroulés du 30 juin au 22 juillet 2011.

En raison d'impossibilités techniques, la totalité des terres souillées n'a pu être excavée. Un impact résiduel est donc présent sur le site.

Par courriers du 20/02/13 et du 26/04/13, l'inspection des installations classées demandait au Préfet d'inviter l'exploitant à poursuivre la surveillance du site et à proposer une gestion de la pollution résiduelle basée sur un bilan coûts/avantages.
TOTAL s'engage à démarrer la dépollution de la nappe début 2015.

Les travaux complémentaires de dépollution des sols et des eaux souterraines et des suivis périodiques de l'état des milieux ont eu lieu de juin 2015 à décembre 2016.

Le rapport de fin de travaux de janvier de 2017, présente les dispositifs de traitement mis en place:
Traitement in situ par oxydation chimique via trois campagnes distinctes d’injection sous pression de réactifs de Fenton complétées par une campagne d’injection en gravitaire :
Première campagne du 23 juin au 08 juillet 2015
Deuxième campagne du 21 septembre au 1er octobre 2015
Troisième campagne du 30 novembre au 08 décembre 2015
Campagne complémentaire du 19 au 21 septembre 2016

Les objectifs du traitement étaient:
Objectifs du traitement in situ :
- Remobilisation des HC adsorbés via décomposition rapide des matières organiques ou autres composés de tailles microscopiques obstruant certaines porosités du sol par lessivage des sources sols résiduelles durant chaque campagne d’injection,
- Diminuer et maîtriser les impacts sources concentrés résiduel en HC et BTEX
Globalement, les objectifs qualitatifs des travaux à mener sont orientés vers un objectif d’amélioration de la qualité des milieux et de maîtrise des impacts dans les limites techniques.


3- SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES
L'exploitant a mis en place une surveillance trimestrielle de la nappe.
Le niveau piézométrique est relevé à chaque campagne. 9 ouvrages piézométriques dans la nappe des alluvions anciennes de la Garonne entre 8 et 10 m de profondeur (dont 3 en aval hydraulique implantés hors site).

La campagne du 20 décembre 2012 confirme l'impact constaté lors de campagnes précédentes pour le paramètre : Hydrocarbures Totaux.

Le rapport de fin de travaux de janvier 2017 révèle l'état des milieux résiduels post traitement:
Diminution globale de l’intensité des effets rebond constatée sur les ouvrages impactés, après chaque campagne d’injection, indiquant ainsi que la majeure partie des hydrocarbures piégés dans les sols et dans la zone de attement depuis plusieurs années a pu être remobilisée et abattue grâce au traitement ISCO mis en place depuis juillet 2015.
Depuis la dernière campagne de traitement, l’évolution des concentrations en hydrocarbures et BTEX est positive avec une nette diminution des teneurs sur tous les ouvrages et notamment sur PZ3 (disparition pérenne de la phase flottante depuis juin 2016 et des teneurs inférieures aux valeurs de référence depuis novembre 2016). Au global un abattement d’environ 80% des teneurs en hydrocarbures depuis le début du traitement a pu être constaté.
Abattements constaté (mai 2017) :
- Hydrocarbures C5-C40 : 79 %
- Benzène : 100 %
- Les teneurs en TEX n’ont pas présenté d’anomalies particulières avec des teneurs inférieures ou proches de la limite du seuil de quantification du laboratoire.

De façon générale, un abattement d’environ 80% des teneurs en hydrocarbures a pu être constaté depuis le démarrage du traitement indiquant ainsi une amélioration de la qualité des milieux (sols et eaux).

Conformément à la demande de la DREAL 33, une nouvelle campagne de suivi de la qualité des eaux souterraine sera réalisée par SERPOL en octobre 2017.
S’il n’y a pas d’évolution franche constatée dans les eaux souterraines sur et hors site :
- Rebouchage définitif des piézomètres sur site (PZ2 à PZ6) et hors site (PZ8, PZ9 et PZ10) dans les règles de l’art.

4- SUIVI DES GAZ EN BOUTIQUE
L'exploitant a mis en place un contrôle trimestriel de la qualité de l'air à l'intérieur de la boutique.

Le rapport des analyses des 20 et 21 décembre 2012 montre que la situation est satisfaisante et en diminution par rapport aux dernières campagnes.
Le suivi est donc stoppé.

Le rapport de fin de travaux de janvier 2017, montre que la campagne de prélèvement d'air ambiant de décembre 2016 indique des traces de benzène (5,02.10^-4 mg/m^3) et de toluène (5,4.10^-4 mg/m^3) dans l'ancienne boutique. Cependant ces teneurs permettent de conclure que les risques sont acceptables pour un usage comparable à la dernière période d'exploitation (industriel/commercial).

5- SUIVI DES SOLS

Le rapport de fin de travaux de janvier 2017, montre que la campagne de réception de mai 2016 met en évidence un net abattement des teneurs en hydrocarbures adsorbés dans les sols laissé en place lors du démantèlement, à hauteur de:
- 93% au droit de la zone pistes
Teneurs max (C5-C40): 981.4 mg/kgMS en PS3-2 (4-4.5 m)
-96% au droit de la zone parc à cuves
Teneurs max (C5-C40): 631 mg/kgMS en PS6-2 (4.1-4.5 m)

6- ANALYSE DE RISQUES RÉSIDUELS

L'ARR montre la compatibilité sanitaire entre l'état de qualité des milieux au droit du site et un usage industriel identique à la dernière période d'activité (bâtiment sans sous-sol existant au futur), sur la base de données disponibles ayant servies à la réalisation de cette étude et des hypothèses retenues.


Description du site

Origine de l'action des pouvoirs publics :


Origine de la découverte :

Recherche historique Travaux
Transactions Dépôt de bilan
cessation d'activité, partielle ou totale Information spontanée
Demande de l'administration Analyse captage AEP ou puits ou eaux superficielles
Pollution accidentelle Autre :

 

Types de pollution :

Dépôt de déchets Dépôt aérien
Dépôt enterré Dépôt de produits divers
Sol pollué Nappe polluée
Pollution non caractérisée

 

Origine de la pollution ou des déchets ou des produits :

Origine accidentelle
Pollution due au fonctionnement de l'installation
Liquidation ou cessation d'activité
Dépôt sauvage de déchets
Autre


Année vraisemblable des faits : 2001
Activité : Détail de carburants
Code activité ICPE : L23


Situation technique du site
Evénement Prescrit à la date du Etat du site Date de réalisation
Travaux de traitement  30/07/2011  Site nécessitant des investigations supplémentaires  20/04/2013 
Rapport de fin de travaux  09/02/2017  Site sous surveillance après diagnostic, pas de travaux complets de réhabilitation dans l'immédiat   
Analyse des risques résiduels (ARR)  09/02/2017  Site sous surveillance après diagnostic, pas de travaux complets de réhabilitation dans l'immédiat   

doc-depollution-33.0335--1.pdf - SUIVI DE LA QUALITE DES EAUX SOUTERRAINES CAMPAGNE DE MAI 2017 (PERIODE DE HAUTES EAUX)
doc-depollution-33.0335--2.pdf - Rapport fin de travaux et Analyses des Risques Résiduels - Janvier 2017


Rapports sur la dépollution du site :


Caractérisation de l'impact

Déchets identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de déchets) :

Déchets non dangereux
Déchets dangereux
Déchets inertes

Produits identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de produits) :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Substances radioactives
Plomb (Pb) Sélénium (Se)
Solvants halogénés Solvants non halogénés
Sulfates TCE (Trichloroéthylène)
Zinc (Zn)
Autres :

Polluants présents dans les sols :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les sols :
Aucun

Polluants présents dans les nappes :

Aluminium (Al) Ammonium
Arsenic (As) Baryum (Ba)
BTEX Cadmium (Cd)
Chlorures Chrome (Cr)
Cobalt (Co) Cuivre (Cu)
Cyanures Fer (Fe)
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les nappes :
Aucun

Polluants présents dans les sols ou les nappes :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Sulfates
TCE (Trichloroéthylène) Zinc (Zn)
Autres :

Risques immédiats :

Produits inflammables
Produits explosifs
Produits toxiques
Produits incompatibles
Risque inondation
Risque inondation
Fuites et écoulements
Accessibilité au site

Importance du dépôt ou de la zone polluée :

Tonnage (tonne) :
Volume (m3) : 552
Surface (ha) :

Informations complémentaires :
Aucune

Environnement du site

Zone d'implantation :
Habitat : DENSE

 

 

Hydrogéologie du site  :

Absence de nappe.

Présence d'une nappe.

Utilisation de la nappe :
Aucune utilisation connue
A.E.P.
Puits privés
Agriculture, industries agroalimentaires
Autres industries
Autre :

 

 

Utilisation actuelle du site :

Site industriel en activité.

Site industriel en friche.

Site ancien réutilisé

 

 

Impacts constatés :
Captage AEP arrêté (aduction d'eau potable)
Teneurs anormales dans les eaux superficielles et/ou dans les sédiments
Teneurs anormales dans les eaux souterraines
Teneurs anormales dans les végétaux destinés à la consommation humaine ou animale
Plaintes concernant les odeurs
Teneurs anormales dans les animaux destinés à la consommation humaine
Teneurs anormales dans les sols
Santé
Sans
Inconnu
Pas d'impact constaté après dépollution



Impact résiduel en hydrocarbures dans les eaux souterraines et dans les terres.


Surveillance du site

Milieu surveillé  :
Eaux superficielles, fréquence (n/an) :
Eaux souterraines, fréquence (n/an) : 2

 

Etat de la surveillance :
Absence de surveillance justifiée
Raison :

Surveillance différée en raison de procédure en cours
Raison :

Début de la surveillance :
Arrêt effectif de la surveillance :

Résultat de la surveillance à la date du 28/08/2017  :  2 LA SITUATION S'AMELIORE

Résultat de la surveillance, autre : Depuis la dernière campagne de traitement, l’évolution des concentrations en hydrocarbures et BTEX est positive avec une nette diminution des teneurs sur tous les ouvrages et notamment sur PZ3 (disparition pérenne de la phase flottante depuis juin 2016 et des teneurs inférieures aux valeurs de référence depuis novembre 2016). Au global un abattement d’environ 80% des teneurs en hydrocarbures depuis le début du traitement a pu être constaté. Abattements constaté (mai 2017) : - Hydrocarbures C5-C40 : 79 % - Benzène : 100 % - Les teneurs en TEX n’ont pas présenté d’anomalies particulières avec des teneurs inférieures ou proches de la limite du seuil de quantification du laboratoire. De façon générale, un abattement d’environ 80% des teneurs en hydrocarbures a pu être constaté depuis le démarrage du traitement indiquant ainsi une amélioration de la qualité des milieux (sols et eaux).


Restrictions d'usage et mesures d'urbanisme

Restriction d'usage sur :
L'utilisation du sol (urbanisme)
L'utilisation du sous-sol (fouille)
L'utilisation de la nappe
L'utilisation des eaux superficielles
La culture de produits agricoles



Mesures d'urbanisme réalisées :
Servitude d'utilité publique (SUP)
Date de l'arrêté préfectoral :

Porter à connaissance risques, article L121-2 du code de l'urbanisme
Date du document actant le porter à connaissance risques L121-2 code de l'urbanisme :

Restriction d'usage entre deux parties (RUP)
Date du document actant la RUP :

Restriction d'usage conventionnelle au profit de l'Etat (RUCPE)
Date du document actant la RUCPE :

Projet d'intérêt général (PIG)
Date de l'arrêté préfectoral :

Inscription au plan local d'urbanisme (PLU)

Acquisition amiable par l'exploitant

Arrêté municipal limitant la consommation de l'eau des puits proche du site


Informations complémentaires :


Traitement effectué

Mise en sécurité du site
  Interdiction d'accès
  Gardiennage
  Evacuation de produits ou de déchets
  Pompage de rabattement ou de récupération
  Reconditionnement des produits ou des déchets
 Autre :

 

Traitement des déchets ou des produits hors site ou sur le site
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Confinement sur site
  Physico-chimique
  Traitement thermique
 Autre :

 

Traitement des terres polluées
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Traitement biologique
  Traitement thermique
  Excavation des terres
  Lessivage des terres
  Confinement
  Stabilisation
  Ventilation forcée
  Dégradation naturelle
 Autre : Extraction et mise en décharge des terres polluées

 

Traitement des eaux
Rabattement de nappe
Drainage
Traitement :
Air stripping
Vapour stripping
Filtration
Physico-chimique
Biologique
Oxydation (ozonation...)
Autre :

Imprimer la fiche Pour tout commentaire Contactez-nous