Présentation / Actualités Recherche Tableaux de bord Approche nationale FAQ Glossaire Liens Contactez-nous

Base de données BASOL sur les sites et sols pollués
(ou potentiellement pollués) appelant
une action des pouvoirs publics, à titre préventif ou curatif

Région : Nouvelle-Aquitaine
Département : 33
Site BASOL numéro : 33.0237
Situation technique du site : Site Site "banalisable" (pour un usage donné), pas de contrainte particulière après diagnostic, ne nécessite pas de surveillance
Date de publication de la fiche : 29/10/2016
Auteur de la qualification : DREAL UT Gironde - Bordeaux/Cellule Carrières - Déchets

Localisation et identification du site
Nom usuel du site : LAZARD PELUS PLAZA

Localisation  :
Commune : Mérignac
Arrondissement :
Code postal : - Code INSEE : 33281 (66 002 habitants)
Adresse : 16 avenue Pythagore
Lieu-dit : Domaine de Pelus
Agence de l'eau correspondante : Adour-Garonne
Code géographique de l'unité urbaine : 33701 : Bordeaux (831 788 habitants)


Géoréférencement :

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT93 408868 6421441 Adresse (numéro)

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT II ETENDU 361022 1985733 Adresse (numéro)

Parcelles cadastrales :

Cadastre Section cadastrale N° de parcelle Précision parcellaire Source documentaire Observations
Nom Arrondissement Date
Mérignac 06/10/2016 AH 926 Parcellaire parfait actuel cadastre.gouv.fr

Plan(s) cartographique(s) :

Responsable(s) actuel(s) du site : PROPRIETAIRE
plan-cartographique-33.0237--1.pdf : Plan de masse du 7/09/2007
plan-cartographique-33.0237--2.pdf : Plan cadastral

Nom : Société
   il s'agit

Qualité du responsable :
PERSONNE MORALE PRIVEE


Propriétaire(s) du site :

Nom Qualité Coordonnées
Société PELUS PLAZA PERSONNE MORALE PRIVEE 54, Cours du Chapeau Rouge
33000 BORDEAUX


Caractérisation du site à la date du 24/10/2016

Description du site :
Site d'une ancienne décharge non autorisée située à l'ouest de Mérignac, entre la rocade (A603) et l'aéroport, au niveau du domaine de Pelus, entre les sociétés ATARAXIA et SAGE, à l'est et le service informatique de l'Aéronautique et le service spécial des bases aériennes, à l'ouest.

Cette décharge a été découverte lors de la construction du bâtiment Pelus Plaza par GROUPE LAZARD.

 

Description qualitative :
1 - HISTORIQUE
En juillet 2007, la DRIRE est informée de la construction d'un bâtiment par la société LAZARD, Domaine de Pelus à Mérignac, sur une ancienne décharge non autorisée et inconnue de l'Inspection des Installations Classées.

2 - MISE EN SECURITE
Lors d’une visite du site, effectuée le 16 juillet 2007, la DRIRE constate que plus de 10 000 m3 de déchets ont été excavés et évacués du site pour la réalisation des travaux, et que la dalle en béton constituant le fond du parking souterrain du bâtiment semble reposer sur des déchets.

Le 17 juillet 2007, la DRIRE demande à la société LAZARD de fournir à l'Inspection des Installations Classées, les documents justifiant que les risques (explosion due au biogaz, instabilité, pollution) liés à la présence de ces déchets sont bien pris en compte.

Le 22 août 2007, la société LAZARD transmet les différents documents:
- les plans d'implantation des ouvrages sur le site,
- le rapport de la société GINGER Environnement sur les émissions de biogaz liés à l’ancienne décharge. Les résultats de l'étude n'ayant pas mis en évidence une production de méthane significative, aucune mesure de drainage de biogaz n'a été préconisée par cette société,
- le Contrat des Clauses Techniques Particulières pour la construction du bâtiment. D’après la société LAZARD, la maîtrise d'œuvre a veillé à ce qu'aucune zone confinée ne soit présente sous le bâtiment.

3 - DIAGNOSTIC
Le 29 août 2007, la DRIRE demande à la société LAZARD de fournir le diagnostic de sol réalisé par la société GINGER Environnement, accompagné d’analyses des eaux souterraines, ainsi que des éléments permettant de déterminer l’emprise totale de la décharge. La DRIRE demande également que l’absence de déchets et de biogaz sous la dalle du bâtiment soit démontrée.

Le 10 septembre 2007, la société GINGER Environnement transmet le diagnostic des sols à la DRIRE.
Ses conclusions ne mettent pas en évidence de pollution en métaux lourds ni en hydrocarbures dans les remblais. Cependant, aucune analyse n’a été réalisée afin de démontrer l’absence de contamination en matières organiques, azotés, bactériologiques ainsi qu’en chlorure et sulfates.
De plus, les sondages effectués ne permettent pas de connaître précisément la profondeur des déchets et donc de s’assurer que tous les déchets présents sous la dalle béton ont bien été évacués.

Par courrier du 13 septembre 2007, la DRIRE demande, à la société LAZARD, de démontrer l’absence de déchets sous la dalle du bâtiment par des forages judicieusement répartis et de réaliser des analyses de biogaz dans le cas où des déchets seraient encore présents.

Les investigations réalisées dans le cadre des études successives à la périphérie du bâtiment et sous la dalle béton n’ont pas mis en évidence la présence de déchets ni d’activité fermentescible.

Le maintien dans le temps du constat d’impact sur la qualité des eaux souterraines en ammonium et en DCO, en amont comme en aval hydraulique, peut en effet montrer que:

- des déchets baignent dans la nappe à proximité du projet (cette hypothèse n’a pas pu être démontrée dans le cadre des investigations à la périphérie ou au droit du bâtiment),

- l’état de dégradation résiduel de la nappe est généralisé et peut être imputable à des dysfonctionnements locaux de dispositifs d’assainissement et à la dégradation de la matière organique des horizons tourbeux reconnus lors de la réalisation des piézomètres.


Les analyses de biogaz, réalisées par la société GINGER Environnement, transmises le 5 novembre 2007, ne révèlent pas de présence de biogaz, ni de présence de déchets sous la dalle du bâtiment, ce qui permet le redémarrage des travaux de construction.

L’étude de la qualité des eaux souterraines, réalisée par cette même société, transmise le 5 novembre 2007 et complétée le 10 janvier 2008, met en évidence une pollution généralisée de la nappe superficielle en ammonium et paramètres bactériologiques et un impact significatif de la décharge en DCO.

En conclusion, les différentes études laissent apparaître :
- l’absence de biogaz sous le bâtiment,
- l’évacuation d’une grande partie des déchets vers l’ancienne décharge de Labarde gérée par la CUB (Bordeaux-Nord).
- l’absence de pollution des eaux souterraines en métaux et hydrocarbures,
- la présence d’une pollution généralisée en azote et en paramètres bactériologiques des eaux souterraines ;
- une pollution en DCO de la nappe superficielle liée pour partie à la décharge.

4 - TRAVAUX
Par courrier du 3 septembre 2007, la société DILMEX nous précise qu’environ 16 500 m3 de déchets ont été évacués, lors des travaux, vers l’ancienne décharge de Labarde exploitée par la CUB et que 1 500 m3 de déchets ont été utilisés sur place, en tant que remblais en périphérie du bâtiment.
Par courrier du 20 septembre 2007, la DRIRE demande à la CUB des explications sur l’élimination de ces déchets sur ce site en cours de remise en état (pas de réponse au 30/05/2008),

5 - SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES
l'arrêté préfectoral du 16 juillet 2008 prescrit la surveillance des eaux souterraines, dans les 5 piézomètres du site, en période de basses et hautes eaux, portant sur les paramètres suivants : DCO et ammonium. Même si pour ce dernier paramètre, la pollution est généralisée, elle est d’une part importante et d’autre part l’ancienne décharge contribue à entretenir cette pollution en aval, de part la nature des déchets déposés.

Les campagnes de septembre 2008 à septembre 2010 montrent un état de dégradation pour l'ammonium en PZ1, PZ4 et PZ5 de 4,4 à 14 mg/l, aussi bien en amont qu'en aval hydraulique. Pz1 se situe toutefois à l'aval du site. (la valeur de référence est de 4 mg/l pour les eaux de consommation).
On note une baisse de la DCO en PZ2, PZ3 et PZ4 (de 33 à 72 mg/l), stable pour PZ1 et PZ5.

Depuis 2010, l'ammonium reste stable, le PZ5 étant le plus impacté. La DCO fluctue entre 20 et 70 mg/l.
Ces résultats sont probablement imputables à la présence de matières organiques oxydables. La DCO pourrait être liée aux passages tourbeux.

La dernière campagne réalisée en novembre 2011 confirme la situation stable observée depuis 2010.

L'arrêté préfectoral du 24/05/2016 acte la suspension de la surveillance des Eaux Souterraines.


Description du site

Origine de l'action des pouvoirs publics : AUTRE

Date de la découverte : 16/07/2007


Origine de la découverte :

Recherche historique Travaux
Transactions Dépôt de bilan
cessation d'activité, partielle ou totale Information spontanée
Demande de l'administration Analyse captage AEP ou puits ou eaux superficielles
Pollution accidentelle Autre :

 

Types de pollution :

Dépôt de déchets Dépôt aérien
Dépôt enterré Dépôt de produits divers
Sol pollué Nappe polluée
Pollution non caractérisée

 

Origine de la pollution ou des déchets ou des produits :

Origine accidentelle
Pollution due au fonctionnement de l'installation
Liquidation ou cessation d'activité
Dépôt sauvage de déchets
Autre



Activité : Mise en décharge
Code activité ICPE : K36


Situation technique du site
Evénement Prescrit à la date du Etat du site Date de réalisation
Diagnostic initial    Site nécessitant des investigations supplémentaires  13/09/2007 
Diagnostic approfondi    Site traité avec surveillance, travaux réalisés, surveillance imposée par AP ou en cours (projet d'AP présenté au CODERST)  19/05/2008 
Surveillance du site  16/07/2008  Site "banalisable" (pour un usage donné), pas de contrainte particulière après diagnostic, ne nécessite pas de surveillance  22/02/2011 

doc-depollution-33.0237--4.pdf : État des lieux Sol et Sous-Sol, Ginger Environnement, 8/12/2006
doc-depollution-33.0237--5.pdf : Mesure de Biogaz, Ginger Environnement, 31/10/2007
doc-depollution-33.0237--6.pdf : Analyses Bactériologiques des Eaux Souterraines, Ginger Environnement, 30/11/2007
doc-depollution-33.0237--7.pdf : AP de Surveillance des Eaux souterraines du 16/07/2008
doc-depollution-33.0237--8.pdf : Suivi de la Qualité des Eaux entre 2008 et 2011, Oteis Befs, 3/03/2016
doc-depollution-33.0237--9.pdf : AP de Suspension de la Surveillance des Eaux Souterraines du 24/05/2016


Rapports sur la dépollution du site :


Caractérisation de l'impact

Déchets identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de déchets) :

Déchets non dangereux
Déchets dangereux
Déchets inertes

Produits identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de produits) :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Substances radioactives
Plomb (Pb) Sélénium (Se)
Solvants halogénés Solvants non halogénés
Sulfates TCE (Trichloroéthylène)
Zinc (Zn)
Autres :

Polluants présents dans les sols :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les sols :
Aucun

Polluants présents dans les nappes :

Aluminium (Al) Ammonium
Arsenic (As) Baryum (Ba)
BTEX Cadmium (Cd)
Chlorures Chrome (Cr)
Cobalt (Co) Cuivre (Cu)
Cyanures Fer (Fe)
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les nappes :
Aucun

Polluants présents dans les sols ou les nappes :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Sulfates
TCE (Trichloroéthylène) Zinc (Zn)
Autres : DCO, ammonium

Risques immédiats :

Produits inflammables
Produits explosifs
Produits toxiques
Produits incompatibles
Risque inondation
Risque inondation
Fuites et écoulements
Accessibilité au site

Importance du dépôt ou de la zone polluée :

Tonnage (tonne) :
Volume (m3) : 10000
Surface (ha) :

Informations complémentaires :
Aucune

Environnement du site

Zone d'implantation :
Industrie : LOURDE

 

 

Hydrogéologie du site  :

Absence de nappe.

Présence d'une nappe.

Utilisation de la nappe :
Aucune utilisation connue
A.E.P.
Puits privés
Agriculture, industries agroalimentaires
Autres industries
Autre : irrigation (usage individuel) et usage industriel

 

 

Utilisation actuelle du site :

Site industriel en activité.

Site industriel en friche.

Site ancien réutilisé

  Zone résidentielle
  Zone agricole
  Zone naturelle
  Espace vert accueillant du public
 Équipements sportifs
  Commerce, artisanat
  Parking
 École
  Autres établissements recevant du public (ERP)
  Autre : immeuble de bureaux sur parking souterrain

 

 

Impacts constatés :
Captage AEP arrêté (aduction d'eau potable)
Teneurs anormales dans les eaux superficielles et/ou dans les sédiments
Teneurs anormales dans les eaux souterraines
Teneurs anormales dans les végétaux destinés à la consommation humaine ou animale
Plaintes concernant les odeurs
Teneurs anormales dans les animaux destinés à la consommation humaine
Teneurs anormales dans les sols
Santé
Sans
Inconnu
Pas d'impact constaté après dépollution




Surveillance du site

Milieu surveillé  :
Eaux superficielles, fréquence (n/an) :
Eaux souterraines, fréquence (n/an) : 2

 

Etat de la surveillance :
Absence de surveillance justifiée
Raison :

Surveillance différée en raison de procédure en cours
Raison :

Début de la surveillance : 16/07/2008
Arrêt effectif de la surveillance :

Résultat de la surveillance à la date du 15/09/2011  :  1 LA SITUATION RESTE STABLE

Fin envisagée de la surveillance : 30/06/2011

Résultat de la surveillance, autre :


Restrictions d'usage et mesures d'urbanisme

Restriction d'usage sur :
L'utilisation du sol (urbanisme)
L'utilisation du sous-sol (fouille)
L'utilisation de la nappe
L'utilisation des eaux superficielles
La culture de produits agricoles



Mesures d'urbanisme réalisées :
Servitude d'utilité publique (SUP)
Date de l'arrêté préfectoral :

Porter à connaissance risques, article L121-2 du code de l'urbanisme
Date du document actant le porter à connaissance risques L121-2 code de l'urbanisme :

Restriction d'usage entre deux parties (RUP)
Date du document actant la RUP :

Restriction d'usage conventionnelle au profit de l'Etat (RUCPE)
Date du document actant la RUCPE :

Projet d'intérêt général (PIG)
Date de l'arrêté préfectoral :

Inscription au plan local d'urbanisme (PLU)

Acquisition amiable par l'exploitant

Arrêté municipal limitant la consommation de l'eau des puits proche du site


Informations complémentaires :


Traitement effectué

Mise en sécurité du site
  Interdiction d'accès
  Gardiennage
  Evacuation de produits ou de déchets
  Pompage de rabattement ou de récupération
  Reconditionnement des produits ou des déchets
 Autre :

 

Traitement des déchets ou des produits hors site ou sur le site
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Confinement sur site
  Physico-chimique
  Traitement thermique
 Autre :

 

Traitement des terres polluées
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Traitement biologique
  Traitement thermique
  Excavation des terres
  Lessivage des terres
  Confinement
  Stabilisation
  Ventilation forcée
  Dégradation naturelle
 Autre :

 

Traitement des eaux
Rabattement de nappe
Drainage
Traitement :
Air stripping
Vapour stripping
Filtration
Physico-chimique
Biologique
Oxydation (ozonation...)
Autre :

Imprimer la fiche Pour tout commentaire Contactez-nous