Présentation / Actualités Recherche Tableaux de bord Approche nationale FAQ Glossaire Liens Contactez-nous

Base de données BASOL sur les sites et sols pollués
(ou potentiellement pollués) appelant
une action des pouvoirs publics, à titre préventif ou curatif

Région : Nouvelle-Aquitaine
Département : 33
Site BASOL numéro : 33.0188
Situation technique du site : Site en cours de traitement, objectifs de réhabilitation et choix techniques définis ou en cours de mise en oeuvre Site en cours de traitement, objectifs de réhabilitation et choix techniques définis ou en cours de mise en oeuvre
Date de publication de la fiche : 26/02/2016
Auteur de la qualification : DREAL UT Gironde - Bordeaux/Cellule Risques Accidentels

Localisation et identification du site
Nom usuel du site : SOGARA Station service Mérignac

Localisation  :
Commune : Mérignac
Arrondissement :
Code postal : - Code INSEE : 33281 (66 002 habitants)
Adresse : Avenue de la Somme
Lieu-dit :
Agence de l'eau correspondante : Adour-Garonne
Code géographique de l'unité urbaine : 33701 : Bordeaux (831 788 habitants)


Géoréférencement :

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT93

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT II ETENDU 362465 1986175 Adresse (rue)

Parcelles cadastrales :

Non défini

Plan(s) cartographique(s) :

Aucun plan n'a été transféré pour le moment.

Responsable(s) actuel(s) du site : EXPLOITANT (si ICPE ancienne dont l'exploitant existe encore ou ICPE en activité)

Nom : CARREFOUR
   il s'agit DU DERNIER EXPLOITANT

Qualité du responsable :
PERSONNE MORALE PRIVEE



Caractérisation du site à la date du 16/04/2013

Description du site :
Station service de l'hypermarché CARREFOUR sur la commune de Mérignac (33). L'exploitation est autorisée à exploiter ses installations par l'arrêté préfectoral n°13 299 du 26/09/1991.

 

Description qualitative :
1 - DIAGNOSTIC :
Le 14/04/2006, l'exploitant informe la DRIRE d'une pollution intervenue en 2002. Deux documents sont transmis :
- du 09/02/04 sur le suivi des piézomètres installés sur le site,
- du 07/07/06 sur la proposition technique du bureau d'études pour la réhabilitation du site.

Par courrier en date du 19/06/2006, l'exploitant précise que l'origine de la pollution n'est pas connue avec précision. Les installations actuelles ont subi un contrôle d'étanchéité qui a confirmé l'intégrité des cuves. Il pourrait cependant s'agir d'une pollution ancienne. La DRIRE propose le 17/01/2007 de faire dépolluer les sols et la nappe.

2 - TRAVAUX :
L'arrêté préfectoral du 26/03/2007 prescrit les travaux de dépollution des sols et de la nappe suivants:
- mise en sécurité du site,
- traitement des vapeurs d'hydrocarbures du sol, des flottants et de de la nappe.

L'arrêt du traitement sera décidé (avec accord de l'inspecteur des installations classées) lorsque les analyses montreront de façon durable pendant une durée minimale de cinq semaines consécutives l'absence de phase flottante, des concentrations pérennes en hydrocarbures dissous dans la nappe au droit du site inférieures à 1 mg/l, des teneurs en volatils inférieurs à 300 ppm Volume, des concentrations en benzène inférieures à 100 µg/l dans la nappe en limite de propriété.

L'unité de réhabilitation a été fonctionnelle de Juillet 2006 à Juillet 2008. Le traitement ne permet plus de faire évoluer significativement les concentrations déjà obtenues. Selon le rapport de Mars 2009 transmis par l'exploitant, en l'absence d'une nouvelle réalimentation, les phénomènes de diffusion, dispersion, dilution et d'atténuation naturelle doivent entraîner une amélioration de la qualité des eaux dans le temps.

Le rapport de suivi de Mars 2009 montre que le traitement a permis de :
- réduire le taux de vapeurs dans l'air du sol en dessous du seuil de 300 ppmV sauf en RS2,
- éliminer la faible plume de flottant sur les ouvrages, seules quelques irisations apparaissant sur un nombre limité d'ouvrages,
- circonscrire le panache de dissous encore supérieur au seuil au droit des installations. Compte tenu de la présence d’hydrocarbures adsorbés dans les sols, le procédé mis en place ne permet pas d'améliorer les concentrations,
- rabaisser les concentrations en hydrocarbures dissous à un niveau résiduel suffisamment faible pour limiter leur transfert aux abords du site. Les piézomètres périphériques permettent de constater l'absence de traces significatives supérieures aux seuils hydrocarbures et benzène. Seul PZ5 permet de mesurer un impact récurrent.

Le dernier rapport de suivi de la qualité de la nappe transmis par l'exploitant est daté du 26/01/2011. Aucun rapport de suivi n'a été transmis à l'inspection des installations classées depuis cette date. En outre, l'exploitant n'a pas répondu aux demandes formulées par l'inspection des installations classées du 08/03/2011. Lors de la visite d'inspection du 16/02/2012, l'exploitant a présenté et remis les rapports de suivi de la qualité de la nappe réalisés les 18/05/2011 et 02/11/2011. Ces documents montrent que la pollution demeure très localisée au niveau de l'aire de dépotage et confirment l'absence de contamination hors du site. Toutefois, pour la zone impactée, il est observé une augmentation conséquente des concentrations mesurées en hydrocarbures totaux et volatils entre Mai et Novembre.

L'article 3 de l'arrêté préfectoral du 26/09/1991 prescrit un suivi en autosurveillance des rejets aqueux du site. Les données présentées lors de l'inspection du 16/02/2011 sont les suivantes :
DBO5 : 100 mg/l – DCO : 120 mg/l – MEST : 30 mg/l – Hydrocarbures : 20 mg/l


3- SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES :
Ce site est soumis à l’application de l’article 65-a. de l’arrêté ministériel du 02/02/1998 modifié relatif à la surveillance des eaux souterraines par référence à la rubriques 1434 (installation de remplissage ou de distribution de liquides inflammables) de la nomenclature des Installations Classées pour la Protection de l'Environnement. Elle est prescrite par l'arrêté préfectoral du 26/03/2007. Deux campagnes annuelles de prélèvements doivent être réalisées, les analyses portent sur les hydrocarbures totaux et les BTEX.

Huit piézomètres sont présents sur le site. Sept font l'objet d'un suivi. Les analyses réalisées au 16/06/2006 montrent que les concentrations en hydrocarbures et en BTEX au droit des piézomètres et des puits sont dans une dynamique générale de diminution. Cependant lors du suivi de Juillet 2007, on observe une augmentation importante de la teneur en vapeurs d’hydrocarbures au droit de l’ouvrage RS8 et un retour des irisations au droit de certains ouvrages (notamment sur RS2, RS12, RS14, RS13). Le rapport de suivi de Mars 2010 fait état de :
- l'absence d'impact en Hydrocarbures totaux et aromatiques au droit des ouvrages situés en périphérie du site, à l'exception de Pz5 (exclu du système de réhabilitation) qui présente des teneurs en BTEX dans les eaux. Sa concentration en HCT est inférieure à la valeur guide,
- la persistance d'un panache en HCT et BTEX au niveau des installations,
- l'absence de réalimentation de la pollution liée à l'activité de la station-service.

Le rapport de suivi de Janvier 2011 fait état de :
- diminutions conséquentes en HCT sur l'ensemble des ouvrages : inférieures à 0,5 µg/l à l'exception de RS12 situé au niveau es appareils de distribution (1,1 µg/l),
- des traces significatives en BTEX au droit des ouvrages RS2, RS5, RS13, RS15, PZ4 et PZ5,
- une concentration significative en benzène en PZA,
- des traces non significatives ou absentes en BETX en RS6, PZ2 et PZ3 et PZ4 (aval du site) et RS9 (site) et PZ1 (amont).

Ces données permettent de conclure à l'absence d'impact en HCT et aromatiques au droit des ouvrages situés autour du site et au maintien du panache d'hydrocarbures totaux dissous et BTEX au niveau des installations.

Le 08/03/2010, l'inspection demande à ce que l'exploitant justifie les conditions d'arrêt du système de traitement de la nappe, notamment l'observation des concentrations pérennes en hydrocarbures dissous dans la nappe au droit du site inférieures à 1 mg/l, des teneurs en volatils inférieurs à 300 ppm Volume, des concentrations en benzène inférieures à 100 µg/l dans la nappe en limite de propriété.

Les rapports de suivi de Mars 2010 et Janvier 2011 soulignent de très fortes diminutions des concentrations en hydrocarbures totaux sur l'ensemble des ouvrages et l'absence d'impact hors du site. Ils confirment toutefois la présence persistante d'un panache de pollution au droit des installations en BTEX. Aussi, il a été demandé à l'exploitant, par lettre du 08/03/2011, de justifier précisément les conditions d'arrêt du système de traitement de la nappe en se référant aux objectifs de dépollution inscrits dans l'article 2.3 de l'arrêté préfectoral complémentaire du 26/03/2007. Si les limites de performance du traitement par extraction triple phase s'avéraient effectivement atteintes, l'exploitant était invité, sur la base d'un bilan coûts/avantages, à proposer des mesures de dépollution complémentaires.


Description du site

Origine de l'action des pouvoirs publics : ARTICLE 65 DE L'ARRETE DU 2 FEVRIER 1998


Origine de la découverte :

Recherche historique Travaux
Transactions Dépôt de bilan
cessation d'activité, partielle ou totale Information spontanée
Demande de l'administration Analyse captage AEP ou puits ou eaux superficielles
Pollution accidentelle Autre :

 

Types de pollution :

Dépôt de déchets Dépôt aérien
Dépôt enterré Dépôt de produits divers
Sol pollué Nappe polluée
Pollution non caractérisée

 

Origine de la pollution ou des déchets ou des produits :

Origine accidentelle
Pollution due au fonctionnement de l'installation
Liquidation ou cessation d'activité
Dépôt sauvage de déchets
Autre






Situation technique du site
Evénement Prescrit à la date du Etat du site Date de réalisation
Travaux de traitement  26/03/2007  Site en cours de traitement, objectifs de réhabilitation et choix techniques définis ou en cours de mise en oeuvre  23/01/2009 



Rapports sur la dépollution du site : Aucun document n'a été transféré pour le moment.


Caractérisation de l'impact

Déchets identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de déchets) :

Déchets non dangereux
Déchets dangereux
Déchets inertes

Produits identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de produits) :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Substances radioactives
Plomb (Pb) Sélénium (Se)
Solvants halogénés Solvants non halogénés
Sulfates TCE (Trichloroéthylène)
Zinc (Zn)
Autres :

Polluants présents dans les sols :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les sols :
Aucun

Polluants présents dans les nappes :

Aluminium (Al) Ammonium
Arsenic (As) Baryum (Ba)
BTEX Cadmium (Cd)
Chlorures Chrome (Cr)
Cobalt (Co) Cuivre (Cu)
Cyanures Fer (Fe)
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les nappes :
Aucun

Polluants présents dans les sols ou les nappes :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Sulfates
TCE (Trichloroéthylène) Zinc (Zn)
Autres :

Risques immédiats :

Produits inflammables
Produits explosifs
Produits toxiques
Produits incompatibles
Risque inondation
Risque inondation
Fuites et écoulements
Accessibilité au site

Importance du dépôt ou de la zone polluée :

Tonnage (tonne) :
Volume (m3) :
Surface (ha) :

Informations complémentaires :
Aucune

Environnement du site

Zone d'implantation :

 

 

Hydrogéologie du site  :

Absence de nappe.

Présence d'une nappe.

Utilisation de la nappe :
Aucune utilisation connue
A.E.P.
Puits privés
Agriculture, industries agroalimentaires
Autres industries
Autre :

 

 

Utilisation actuelle du site :

Site industriel en activité.

  L'activité exercée est à l'origine de la pollution
  L'activité exercée n'est pas à l'origine de la pollution

Site industriel en friche.

Site ancien réutilisé

 

 

Impacts constatés :
Captage AEP arrêté (aduction d'eau potable)
Teneurs anormales dans les eaux superficielles et/ou dans les sédiments
Teneurs anormales dans les eaux souterraines
Teneurs anormales dans les végétaux destinés à la consommation humaine ou animale
Plaintes concernant les odeurs
Teneurs anormales dans les animaux destinés à la consommation humaine
Teneurs anormales dans les sols
Santé
Sans
Inconnu
Pas d'impact constaté après dépollution




Surveillance du site

Milieu surveillé  :
Eaux superficielles, fréquence (n/an) :
Eaux souterraines, fréquence (n/an) : 2

 

Etat de la surveillance :
Absence de surveillance justifiée
Raison :

Surveillance différée en raison de procédure en cours
Raison :

Début de la surveillance : 26/03/2007
Arrêt effectif de la surveillance :

Résultat de la surveillance à la date du 15/03/2010  :  2 LA SITUATION S'AMELIORE

Résultat de la surveillance, autre :


Restrictions d'usage et mesures d'urbanisme

Restriction d'usage sur :
L'utilisation du sol (urbanisme)
L'utilisation du sous-sol (fouille)
L'utilisation de la nappe
L'utilisation des eaux superficielles
La culture de produits agricoles



Mesures d'urbanisme réalisées :
Servitude d'utilité publique (SUP)
Date de l'arrêté préfectoral :

Porter à connaissance risques, article L121-2 du code de l'urbanisme
Date du document actant le porter à connaissance risques L121-2 code de l'urbanisme :

Restriction d'usage entre deux parties (RUP)
Date du document actant la RUP :

Restriction d'usage conventionnelle au profit de l'Etat (RUCPE)
Date du document actant la RUCPE :

Projet d'intérêt général (PIG)
Date de l'arrêté préfectoral :

Inscription au plan local d'urbanisme (PLU)

Acquisition amiable par l'exploitant

Arrêté municipal limitant la consommation de l'eau des puits proche du site


Informations complémentaires :


Traitement effectué

Mise en sécurité du site
  Interdiction d'accès
  Gardiennage
  Evacuation de produits ou de déchets
  Pompage de rabattement ou de récupération
  Reconditionnement des produits ou des déchets
 Autre :

 

Traitement des déchets ou des produits hors site ou sur le site
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Confinement sur site
  Physico-chimique
  Traitement thermique
 Autre :

 

Traitement des terres polluées
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Traitement biologique
  Traitement thermique
  Excavation des terres
  Lessivage des terres
  Confinement
  Stabilisation
  Ventilation forcée
  Dégradation naturelle
 Autre :

 

Traitement des eaux
Rabattement de nappe
Drainage
Traitement :
Air stripping
Vapour stripping
Filtration
Physico-chimique
Biologique
Oxydation (ozonation...)
Autre : extraction triple phase

Imprimer la fiche Pour tout commentaire Contactez-nous