Présentation / Actualités Recherche Tableaux de bord Approche nationale FAQ Glossaire Liens Contactez-nous

Base de données BASOL sur les sites et sols pollués
(ou potentiellement pollués) appelant
une action des pouvoirs publics, à titre préventif ou curatif

Région : Nouvelle-Aquitaine
Département : 33
Site BASOL numéro : 33.0110
Situation technique du site : Site traité avec surveillance, travaux réalisés, surveillance imposée par AP ou en cours (projet d'AP présenté au CODERST) Site traité avec surveillance, travaux réalisés, surveillance imposée par AP ou en cours (projet d'AP présenté au CODERST)
Date de publication de la fiche : 05/01/2015
Auteur de la qualification : DREAL UT Gironde - Bordeaux/Cellule Risques Chroniques

Localisation et identification du site
Nom usuel du site : MONNAIE DE PARIS

Localisation  :
Commune : Pessac
Arrondissement :
Code postal : - Code INSEE : 33318 (57 851 habitants)
Adresse : Voie Romaine
Lieu-dit :
Agence de l'eau correspondante : Adour-Garonne
Code géographique de l'unité urbaine : 33701 : Bordeaux (831 788 habitants)


Géoréférencement :

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT93

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT II ETENDU 364580 1980074 Adresse (rue)

Parcelles cadastrales :

Non défini

Plan(s) cartographique(s) :

Aucun plan n'a été transféré pour le moment.

Responsable(s) actuel(s) du site : EXPLOITANT (si ICPE ancienne dont l'exploitant existe encore ou ICPE en activité)

Nom : Etablissement des MONNAIES ET MEDAILLES
   il s'agit DU DERNIER EXPLOITANT

Qualité du responsable :
PERSONNE MORALE PUBLIQUE


Propriétaire(s) du site :

Nom Qualité Coordonnées
Etablissement des MONNAIES ET MEDAILLES PERSONNE MORALE PRIVEE


Caractérisation du site à la date du 31/12/2014

Description du site :
L'établissement des Monnaies et Médailles de Pessac (33) assure la fabrication de pièces métalliques de monnaie et plus particulièrement, depuis août 1998 des 1,2,5 cents d'euro en acier cuivré. Les activités de "métallurgie lourde" ne sont plus assurées sur le site : l'arrêt des activités de fonderie, transformation des métaux par laminage, a été acté par lettre du 16 septembre 1998.
La fabrication des flans monétaires s'effectue par découpe à partir de bobines d'acier. Les flans subissent ensuite des traitements de surface et des opérations de matriçage.
Les métaux travaillés sont des alliages de cuivre, d'aluminium et de nickel.
La production de l'établissement est de l'ordre de 13 000 t/an de produits finis soit environ 3 milliards de pièces (dont 2.5 milliards d'euro).

 

Description qualitative :
1 - DIAGNOSTIC
Ce site ayant pu être à l'origine de pollutions éventuelles du sol et de la nappe, l'arrêté préfectoral du 25 avril 2001 prescrit le diagnostic initial et l'évaluation simplifiée des risques du site.

Ces études entrent également dans le cadre de l'action prioritaire engagée par la DRIRE en 2000 dans le secteur du traitement de surfaces.

Le diagnostic montre un impact par des hydrocarbures totaux sur deux sondages S2 et S3, à proximité d'une cuve enterrée de fuel, de 560 à 4000 mg/kg. Un impact par le Cuivre (8 et 230 mg/kg), l'Aluminium (de 6300 à 34000 mg/kg) et le Chrome total (690 mg/kg) est observé sur deux autre sondages le long de la canalisation de refoulement des effluents de brillantage.
Un impact par les hydrocarbures (0,15 mg/l) et le Benzène (2,3 µg/l) est observé dans le PZ2 mis en place près du sondage S2.
L'évaluation simplifiée des risques classe toutefois le site en catégorie 2 "à surveiller" pour le milieu eaux souterraines non AEP et l'usage du moment.

Le 22/03/2012, l'inspection demande à l'exploitant de faire mener par un organisme compétent, la mise à jour du diagnostic initial de 2001 dans l'approche de gestion des sites et sols pollués de la circulaire du 08/02/2007. Le choix des solutions de traitement des sources sols laissées en place devra être défini à cette occasion.
En 2012, à la demande de l’inspection des installations classées, un nouveau diagnostic révélait la présence d’une contamination résiduelle en hydrocarbures totaux (3 600 mg/kg) de 1,50 m à 4 m de profondeur, avec une prédominance de fractions volatils à semi-volatils.
En 2013, un diagnostic complémentaire confirmait ces résultats sur une surface de 200 m2, et en outre, la contamination de la nappe superficielle (2,2 mg/l).

Sur la base d'un plan de gestion, il était décidé alors de traiter la zone polluée par bioventing/biosparging (méthode in situ) selon la technique retenue à l'issue du bilan coût/avantages. A noter que cette zone faisait l’objet d'une construction d’un bâtiment de stockage (aujourd’hui créé).

2 - TRAVAUX
Le test d'étanchéité d'une tuyauterie de brillantage a été réalisé le 19 août 2002 et a confirmé son étanchéité.

La cuve enterrée de fuel de 2 m3 qui était une source potentielle d'hydrocarbures a été enlevée le 13 septembre 2002.

Les travaux de traitement par bioventing/biosparging se sont déroulés de septembre 2013 à octobre 2014, avec pour but d’abattre les fractions légères dans l’air du sol et les eaux souterraines.

Après 13 mois de traitement, il est constaté un abattement de l’ordre de 83 % des fractions légères, et l’obtention de résultats satisfaisants en HCT dans les eaux souterraines sur Pz7 < 30 µg/l et Pz8 : 43 µg/l, soit inférieurs à l’objectif de qualité « eau potabilisable» de 1 mg/l.

Au regard de ces résultats, il était décidé l'arrêt du traitement et la poursuite de la surveillance des eaux souterraines.

3 - SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES
La surveillance des eaux souterraines a été prescrite par l'arrêté du 13 juin 2002 : 3 piézomètres, 2 campagnes annuelles, paramètres pH, conductivité, température, hydrocarbures totaux, HAP, BTEX, Cuivre et Chrome.

La campagne d’analyses des eaux souterraines du 27 avril 2005 montre que la situation est satisfaisante et reste stable par rapport aux dernières campagnes.
La campagne du 22 septembre 2006 met en évidence des traces de HAP dans le piézomètre PZ4 dépassant la valeur de constat d'impact pour un usage sensible.
La campagne du 16 avril 2007 montre l'absence de traces de HAP dans PZ4 (aval) mais montre quelques traces de HAP sur PZ1 (amont) et de chrome sur PZ4, pour lesquels des explications seront demandés à l'exploitant.

La campagne du 23/02/2010 montre, en période de hautes eaux :
- une légère baisse du Cuivre, <20 µg/l,
- une teneur en 4 HAP de 0,258 µg/l en PZ1 (valeur limite 0,1 µg/l).

On constate que la qualité de l'eau a tendance à se stabiliser depuis 2008 avec un pic de HAP, dû probablement à un évènement extérieur. La qualité est dans l'ensemble bonne. En revanche les eaux souterraines à l'amont présentent un impact.

En 2014 à l'issue des travaux de dépollution,les eaux souterraines ne présentent pas d'anomalie. La surveillance se poursuit 2 fois/an.


Description du site

Origine de l'action des pouvoirs publics : CIRCULAIRE DU 3 AVRIL 1996


Origine de la découverte :

Recherche historique Travaux
Transactions Dépôt de bilan
cessation d'activité, partielle ou totale Information spontanée
Demande de l'administration Analyse captage AEP ou puits ou eaux superficielles
Pollution accidentelle Autre :

 

Types de pollution :

Dépôt de déchets Dépôt aérien
Dépôt enterré Dépôt de produits divers
Sol pollué Nappe polluée
Pollution non caractérisée

 

Origine de la pollution ou des déchets ou des produits :

Origine accidentelle
Pollution due au fonctionnement de l'installation
Liquidation ou cessation d'activité
Dépôt sauvage de déchets
Autre



Activité : Traitement de surface
Code activité ICPE : H13


Situation technique du site
Evénement Prescrit à la date du Etat du site Date de réalisation
Evaluation simplifiée des risques (ESR)  25/04/2001  Site traité avec surveillance, travaux réalisés, surveillance imposée par AP ou en cours (projet d'AP présenté au CODERST)  30/11/2001 
Diagnostic initial  25/04/2001  Site traité avec surveillance, travaux réalisés, surveillance imposée par AP ou en cours (projet d'AP présenté au CODERST)  31/05/2001 
Travaux de traitement  13/06/2002  Site traité avec surveillance, travaux réalisés, surveillance imposée par AP ou en cours (projet d'AP présenté au CODERST)  13/06/2002 



Rapports sur la dépollution du site : Aucun document n'a été transféré pour le moment.


Caractérisation de l'impact

Déchets identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de déchets) :

Déchets non dangereux
Déchets dangereux
Déchets inertes

Produits identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de produits) :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Substances radioactives
Plomb (Pb) Sélénium (Se)
Solvants halogénés Solvants non halogénés
Sulfates TCE (Trichloroéthylène)
Zinc (Zn)
Autres :

Polluants présents dans les sols :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les sols :
Aucun

Polluants présents dans les nappes :

Aluminium (Al) Ammonium
Arsenic (As) Baryum (Ba)
BTEX Cadmium (Cd)
Chlorures Chrome (Cr)
Cobalt (Co) Cuivre (Cu)
Cyanures Fer (Fe)
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les nappes :
Aucun

Polluants présents dans les sols ou les nappes :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Sulfates
TCE (Trichloroéthylène) Zinc (Zn)
Autres :

Risques immédiats :

Produits inflammables
Produits explosifs
Produits toxiques
Produits incompatibles
Risque inondation
Risque inondation
Fuites et écoulements
Accessibilité au site

Importance du dépôt ou de la zone polluée :

Tonnage (tonne) : 0
Volume (m3) : 0
Surface (ha) : 0

Informations complémentaires :
Aucune

Environnement du site

Zone d'implantation :
Habitat : DENSE
Industrie : LOURDE

 

 

Hydrogéologie du site  :

Absence de nappe.

Présence d'une nappe.

Utilisation de la nappe :
Aucune utilisation connue
A.E.P.
Puits privés
Agriculture, industries agroalimentaires
Autres industries
Autre :

 

 

Utilisation actuelle du site :

Site industriel en activité.

  L'activité exercée est à l'origine de la pollution
  L'activité exercée n'est pas à l'origine de la pollution

Site industriel en friche.

Site ancien réutilisé

 

 

Impacts constatés :
Captage AEP arrêté (aduction d'eau potable)
Teneurs anormales dans les eaux superficielles et/ou dans les sédiments
Teneurs anormales dans les eaux souterraines
Teneurs anormales dans les végétaux destinés à la consommation humaine ou animale
Plaintes concernant les odeurs
Teneurs anormales dans les animaux destinés à la consommation humaine
Teneurs anormales dans les sols
Santé
Sans
Inconnu
Pas d'impact constaté après dépollution




Surveillance du site

Milieu surveillé  :
Eaux superficielles, fréquence (n/an) :
Eaux souterraines, fréquence (n/an) : 2

 

Etat de la surveillance :
Absence de surveillance justifiée
Raison :

Surveillance différée en raison de procédure en cours
Raison :

Début de la surveillance : 13/06/2002
Arrêt effectif de la surveillance :

Résultat de la surveillance à la date du 10/09/2007  :  3 LA SITUATION SE DEGRADE

Résultat de la surveillance, autre : PZI (amont), PZ4 et PZ5 (aval). 10/09/07 : Baisse globale des HTC et HAP inférieur au seuil de détection, présence CrT > 50 microg/l (valeur guide eau potable)


Restrictions d'usage et mesures d'urbanisme

Restriction d'usage sur :
L'utilisation du sol (urbanisme)
L'utilisation du sous-sol (fouille)
L'utilisation de la nappe
L'utilisation des eaux superficielles
La culture de produits agricoles



Mesures d'urbanisme réalisées :
Servitude d'utilité publique (SUP)
Date de l'arrêté préfectoral :

Porter à connaissance risques, article L121-2 du code de l'urbanisme
Date du document actant le porter à connaissance risques L121-2 code de l'urbanisme :

Restriction d'usage entre deux parties (RUP)
Date du document actant la RUP :

Restriction d'usage conventionnelle au profit de l'Etat (RUCPE)
Date du document actant la RUCPE :

Projet d'intérêt général (PIG)
Date de l'arrêté préfectoral :

Inscription au plan local d'urbanisme (PLU)

Acquisition amiable par l'exploitant

Arrêté municipal limitant la consommation de l'eau des puits proche du site


Informations complémentaires :


Traitement effectué

Mise en sécurité du site
  Interdiction d'accès
  Gardiennage
  Evacuation de produits ou de déchets
  Pompage de rabattement ou de récupération
  Reconditionnement des produits ou des déchets
 Autre :

 

Traitement des déchets ou des produits hors site ou sur le site
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Confinement sur site
  Physico-chimique
  Traitement thermique
 Autre :

 

Traitement des terres polluées
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Traitement biologique
  Traitement thermique
  Excavation des terres
  Lessivage des terres
  Confinement
  Stabilisation
  Ventilation forcée
  Dégradation naturelle
 Autre :

 

Traitement des eaux
Rabattement de nappe
Drainage
Traitement :
Air stripping
Vapour stripping
Filtration
Physico-chimique
Biologique
Oxydation (ozonation...)
Autre :

Imprimer la fiche Pour tout commentaire Contactez-nous