Présentation / Actualités Recherche Tableaux de bord Approche nationale FAQ Glossaire Liens Contactez-nous

Base de données BASOL sur les sites et sols pollués
(ou potentiellement pollués) appelant
une action des pouvoirs publics, à titre préventif ou curatif

Région : Nouvelle-Aquitaine
Département : 33
Site BASOL numéro : 33.0101
Situation technique du site : Site traité avec restrictions d'usages, travaux réalisés, restrictions d'usages ou servitudes imposées ou en cours Site traité avec restrictions d'usages, travaux réalisés, restrictions d'usages ou servitudes imposées ou en cours
Date de publication de la fiche : 30/06/2016
Auteur de la qualification : DREAL UT Gironde - Bordeaux/Cellule Carrières - Déchets

Localisation et identification du site
Nom usuel du site : Décharge du Bourgailh

Localisation  :
Commune : Pessac
Arrondissement :
Code postal : - Code INSEE : 33318 (57 851 habitants)
Adresse : Avenue de Beutre
Lieu-dit : Le Bourgailh
Agence de l'eau correspondante : Adour-Garonne
Code géographique de l'unité urbaine : 33701 : Bordeaux (831 788 habitants)


Géoréférencement :

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT93 408589 6418535 Adresse (numéro)

Référentiel Coordonnée X Coordonnée Y Précision Précision (autre)
LAMBERT II ETENDU 360767 1982822 Adresse (rue)

Parcelles cadastrales :

Non défini

Plan(s) cartographique(s) :

Responsable(s) actuel(s) du site : EXPLOITANT (si ICPE ancienne dont l'exploitant existe encore ou ICPE en activité)

Nom : BORDEAUX METROPOLE
   il s'agit DU DERNIER EXPLOITANT

Qualité du responsable :
PERSONNE MORALE PUBLIQUE


Propriétaire(s) du site :

Nom Qualité Coordonnées
Communauté Urbaine de Bordeaux PERSONNE MORALE PUBLIQUE


Caractérisation du site à la date du 13/02/2014

Description du site :
Ancienne décharge d'ordures ménagères située sur la commune de Pessac (33), lieu-dit "Le Bourgailh" autorisée par l'arrêté préfectoral du 25 novembre 1981.

L'exploitation de la décharge cesse le 31 décembre 1991 et la Communauté Urbaine de Bordeaux a entreprend les travaux de remise en état et de réhabilitation qui s'achèvent en 1998.

Le mémoire de notification est de cessation d'activité est transmis le 2 novembre 1998.

Le site du Bourgailh a été exploité au départ comme ancienne carrière de sables et graviers jusqu'en 1970. De 1970 à 1973, une partie du site a reçu des déchets industriels tels que ferrailles, fûts, hydrocarbures, plastiques, etc.

La Communauté Urbaine de Bordeaux a décidé d'utiliser le site pour créer une décharge d'ordures ménagères pour laquelle elle a obtenu l'autorisation d'exploiter par l'arrêté préfectoral du 25 novembre 1981. La décharge a ensuite été exploitée de 1983 à 1991.

La quantité d'ordures ménagères et de déchets banals stockés est évaluée à 1,6 million de tonnes.

La décharge du Bourgailh est située sur la commune de Pessac au Sud-Ouest de Bordeaux, en limite de la rocade. Elle se présente sous la forme d'un dôme d'une superficie de 36 hectares environ.

Le site est situé sur les parcelles cadastrées AS4, AS5, AS 6, CD 23 et CD24, propriétés de La Communauté Urbaine de Bordeaux .

 

Description qualitative :
1 - TRAVAUX
Les travaux de réhabilitation de la décharge du Bourgailh ont consisté à :
- modeler la surface pour obtenir un monticule paysager de 2 hectares dont le sommet atteint 50 m de hauteur,
- mettre en place le réseau de drainage et de traitement du biogaz,
- mettre en place le réseau de pompage des lixiviats,
- mettre en place la couverture constitué de matériaux inertes, d'une géomembrane et d'une couche de végétalisation,
- créer des fossés périphériques pour collecter les eaux pluviales.

Lors de la procédure d'enquête publique des servitudes évoquées au point 3, la CUB s'est engagée à combler les lagunes 2 et 3 situées sur l'emprise de la décharge. Les travaux de comblement de la lagune n° 3 située sur le dôme des déchets ont démarré en juin 2007 mais ont été stoppés suite à l’arrêté interruptif des travaux pris par le Maire de Pessac le 27 juin 2007.
Cette affaire a donné l’occasion au Préfet de rappeler à la CUB, dans son courrier du 07 septembre 2007, les obligations de suivi de post exploitation de la décharge.
Le Préfet demandait ainsi à la CUB de poursuivre les travaux de comblement de la lagune n° 3 dans les conditions techniques ci-après :
- vidange de la lagune,
- re profilage du terrain de manière à obtenir une pente suffisante, par exemple de 3% minimum, dans la continuité de la pente générale du dôme,
- mise en place d'une membrane PEHD en continuité de celle qui a été posée sur l'ensemble du dôme,
- mise en place de la couche d'argile,
- mise en place de la couche drainante et de la terre végétale,
- engazonnement.

La visite d'inspection du 25/08/2009 permet de constater que la lagune a été vidangée et comblée. Une partie de l’étanchéité a été effectuée en raccordant à la géomembrane initiale le même géotextile et selon la même technique de pose que pour la décharge de Labarde, actuellement en fin de travaux de couverture.
Les conduites d’évacuation de débordement de la lagune ainsi que les regards sont toujours en place.
Toutefois, au vu de l’ensemble et de la topographie, cette réhabilitation ne correspond pas à l’objectif que la DRIRE et la CUB s’étaient fixé ensemble en 2005 et qui est d’éviter l’accumulation des eaux de ruissellement et de permettre leur évacuation rapide à l’extérieur de l’emprise confinée vers les fossés périphériques.
Ainsi, sauf solution alternative, il paraissait évident de combler les lagunes jusqu’au terrain naturel environnant avec une pente suffisante, par exemple de 3%, telle qu’elle était proposée par la CUB en 2005.

Le 1er/09/2009 la DRIRE demande à la CUB,sous 1 mois, le rapport d’exécution des travaux réalisés sur la lagune n°3 dans leur état d’avancement actuel, accompagné des plans coupes et topo utiles ainsi que le programme de travaux complémentaires à réaliser permettant le respect des objectifs ci-dessus. La solution alternative qui sera choisie devra être issue d’un bilan « coûts/avantages » des solutions techniques et économiques à mettre en œuvre pour atteindre ces objectifs. La forte déclivité des terrains du flanc nord de la lagune devra être estompée.

2 - SURVEILLANCES
L'arrêté préfectoral du 13 août 2002 prescrit les mesures de surveillance des lixiviats, du biogaz, des eaux souterraines et des eaux superficielles.

2.1 - EAUX SOUTERRAINES :
Les résultats d'analyses des eaux souterraines du 22 octobre 2003 montrent une forte charge organique à l'aval.
Les campagnes effectuées en 2005,2006,2007 montrent une évolution stable des teneurs en DCO, DBO5, NH4 avec cependant un pic en DCO de 261mg/l au niveau du P1 lors de la campagne du 9 août 2007.

2.2 - EAUX SUPERFICIELLES
Depuis 2009, la DCO est stable et globalement inférieure à 40 mg/l. Elle varie de 30 à 60 mg/l au 2ème point de contrôle avec un pic de 82 mg/l observé en août 2012.

2.3 - LIXIVIATS
Depuis 2003:
- la teneurs en métaux (As, Cd, Cr6, et Hg) sont inférieures au seuil de quantification du laboratoire,
- NH4+ : et Phosphore en baisse (20mg/l) sauf un pic en mai 2009 (50 mg/l),
- indice phénol : inférieur au seuil de quantification du laboratoire (10µg/l), sauf pic en mars 2006 (60µg/l),
- DCO et DBO5 : en baisse respectivement (38 mg/l) et 4 mg/l,
- MES : varaibales entre 140 mg/l en 2003 et 47 mg/l en 2012,
- azote : stables depuis 2006 1,4 mg/l avec un pic de 170 mg/l en 2009.

2.4 - BIOGAZ
Le débit est passé de 2250 m3/h en 1995 à moins de 250 m3/h en 2013, correspondant au débit de la torchère rapprortés à 50% de CH44.
Analyse du biogaz du 18/11/2013 :
- CO2 7,7 mg/m3 en moyenne,
- quasi absence d'H2S,
- NOx très faibles,
- CO et poussières faibles indiquent un bonne combustion de la torchère.

3 - SERVITUDES
L'objectif des servitudes est d'interdire l'implantation de constructions et d'ouvrages susceptibles de nuire à la conservation de la couverture du site et à son contrôle. Elles doivent assurer d’une part la protection des moyens de captage et de traitement du biogaz, des moyens de collecte et de traitement des lixiviats, et, d’autre part, le maintien durable du confinement des déchets mis en place.

Sur la base du dossier remis par la CUB le 08/04/2003 et sur proposition de la DRIRE du 28 mai 2003, l'arrêté du 12 mai 2004 institue des servitudes d'utilité publique sur la décharge du Bourgailh et son environnment.
- restriction de l'usage de la nappe superficielle : interdiction de son usage à des buts AEP ou irrigation / arrosage sur le site,
- restriction de l’usage du sol sur le site.




Description du site

Origine de l'action des pouvoirs publics : AUTRE

Date de la découverte : 31/12/1991


Origine de la découverte :

Recherche historique Travaux
Transactions Dépôt de bilan
cessation d'activité, partielle ou totale Information spontanée
Demande de l'administration Analyse captage AEP ou puits ou eaux superficielles
Pollution accidentelle Autre :

 

Types de pollution :

Dépôt de déchets Dépôt aérien
Dépôt enterré Dépôt de produits divers
Sol pollué Nappe polluée
Pollution non caractérisée

 

Origine de la pollution ou des déchets ou des produits :

Origine accidentelle
Pollution due au fonctionnement de l'installation
Liquidation ou cessation d'activité
Dépôt sauvage de déchets
Autre



Activité : Mise en décharge
Code activité ICPE : K36


Situation technique du site
Evénement Prescrit à la date du Etat du site Date de réalisation
Travaux de traitement  13/08/2002  Site traité avec restrictions d'usages, travaux réalisés, restrictions d'usages ou servitudes imposées ou en cours   



Rapports sur la dépollution du site : Aucun document n'a été transféré pour le moment.


Caractérisation de l'impact

Déchets identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de déchets) :

Déchets non dangereux
Déchets dangereux
Déchets inertes

Produits identifiés (s'il s'agit d'un dépôt de produits) :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Substances radioactives
Plomb (Pb) Sélénium (Se)
Solvants halogénés Solvants non halogénés
Sulfates TCE (Trichloroéthylène)
Zinc (Zn)
Autres :

Polluants présents dans les sols :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les sols :
Aucun

Polluants présents dans les nappes :

Aluminium (Al) Ammonium
Arsenic (As) Baryum (Ba)
BTEX Cadmium (Cd)
Chlorures Chrome (Cr)
Cobalt (Co) Cuivre (Cu)
Cyanures Fer (Fe)
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Substances radioactives
Sulfates TCE
Zinc (Zn)
Autre(s) polluant(s) présent(s) dans les nappes :
Aucun

Polluants présents dans les sols ou les nappes :

Ammonium Arsenic (As)
Baryum (Ba) BTEX (Benzène, Toluène, Ethyl-benzène et Xylènes)
Cadmium (Cd) Chlorures
Chrome (Cr) Cobalt (Co)
Cuivre (Cu) Cyanures
H.A.P. Hydrocarbures
Mercure (Hg) Molybdène (Mo)
Nickel (Ni) PCB-PCT
Pesticides Plomb (Pb)
Sélénium (Se) Solvants halogénés
Solvants non halogénés Sulfates
TCE (Trichloroéthylène) Zinc (Zn)
Autres :

Risques immédiats :

Produits inflammables
Produits explosifs
Produits toxiques
Produits incompatibles
Risque inondation
Risque inondation
Fuites et écoulements
Accessibilité au site

Importance du dépôt ou de la zone polluée :

Tonnage (tonne) : 0
Volume (m3) : 0
Surface (ha) : 0

Informations complémentaires :
Aucune

Environnement du site

Zone d'implantation :
Habitat : DENSE

 

 

Hydrogéologie du site  :

Absence de nappe.

Présence d'une nappe.

Utilisation de la nappe :
Aucune utilisation connue
A.E.P.
Puits privés
Agriculture, industries agroalimentaires
Autres industries
Autre : puits privés

 

 

Utilisation actuelle du site :

Site industriel en activité.

Site industriel en friche.

Site ancien réutilisé

 

 

Impacts constatés :
Captage AEP arrêté (aduction d'eau potable)
Teneurs anormales dans les eaux superficielles et/ou dans les sédiments
Teneurs anormales dans les eaux souterraines
Teneurs anormales dans les végétaux destinés à la consommation humaine ou animale
Plaintes concernant les odeurs
Teneurs anormales dans les animaux destinés à la consommation humaine
Teneurs anormales dans les sols
Santé
Sans
Inconnu
Pas d'impact constaté après dépollution




Surveillance du site

Milieu surveillé  :
Eaux superficielles, fréquence (n/an) : 2
Eaux souterraines, fréquence (n/an) : 2
Autre : non satisfaisant charge organique aval

 

Etat de la surveillance :
Absence de surveillance justifiée
Raison :

Surveillance différée en raison de procédure en cours
Raison :

Début de la surveillance : 13/08/2002
Arrêt effectif de la surveillance :

Résultat de la surveillance à la date du 09/11/2012  :  1 LA SITUATION RESTE STABLE

Résultat de la surveillance, autre : Les résultats d'analyses des eaux souterraines du 22 octobre 2003 montrent une forte charge organique à l'aval. Les campagnes effectuées en 2005,2006,2007 montrent une évolution stable des teneurs en DCO, DBO5, NH4 avec cependant un pic en DCO de 261mg/l au niveau du P1 lors de la campagne du 9 août 2007. Le suivi de la qualité des eaux souterraines de 2008 à 2012 uen situation relativement stable : - pH ENTRE 6 ET 8, - conductivité entre 100 et 800 µS/cm, -DCO entre 70 et 100 mg/l, - DBO5 en baisse proche de 0 mg/l, - NH4 + très faibles à nuls.


Restrictions d'usage et mesures d'urbanisme

Restriction d'usage sur :
L'utilisation du sol (urbanisme)
L'utilisation du sous-sol (fouille)
L'utilisation de la nappe
L'utilisation des eaux superficielles
La culture de produits agricoles

Un changement d'usage est envisagé sur ce site :
Zone résidentielle
Zone agricole
Zone naturelle
Espaces verts accueillant du public
Équipements sportifs
Commerce, artisanat
Parking
École
Autres établissements recevant du public
Si autre :


Mesures d'urbanisme réalisées :
Servitude d'utilité publique (SUP)
Date de l'arrêté préfectoral : 12/05/2004
Document : arrete-prefectoral-sup-33.0101.pdf

Porter à connaissance risques, article L121-2 du code de l'urbanisme
Date du document actant le porter à connaissance risques L121-2 code de l'urbanisme :

Restriction d'usage entre deux parties (RUP)
Date du document actant la RUP :

Restriction d'usage conventionnelle au profit de l'Etat (RUCPE)
Date du document actant la RUCPE :

Projet d'intérêt général (PIG)
Date de l'arrêté préfectoral :

Inscription au plan local d'urbanisme (PLU)

Acquisition amiable par l'exploitant

Arrêté municipal limitant la consommation de l'eau des puits proche du site


Informations complémentaires :


Traitement effectué

Mise en sécurité du site
  Interdiction d'accès
  Gardiennage
  Evacuation de produits ou de déchets
  Pompage de rabattement ou de récupération
  Reconditionnement des produits ou des déchets
 Autre :

 

Traitement des déchets ou des produits hors site ou sur le site
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Confinement sur site
  Physico-chimique
  Traitement thermique
 Autre :

 

Traitement des terres polluées
  Stockage déchets dangereux
  Stockage déchets non dangereux
  Traitement biologique
  Traitement thermique
  Excavation des terres
  Lessivage des terres
  Confinement
  Stabilisation
  Ventilation forcée
  Dégradation naturelle
 Autre :

 

Traitement des eaux
Rabattement de nappe
Drainage
Traitement :
Air stripping
Vapour stripping
Filtration
Physico-chimique
Biologique
Oxydation (ozonation...)
Autre :

Imprimer la fiche Pour tout commentaire Contactez-nous